3 postures pour se détendre en fin de journée

1_sized

Par Julie Dumoulin – Happy n’ Good

 

Le yoga est une pratique efficace à utiliser pour se tonifier, s’assouplir mais également se détendre et vivre mieux.  Libérateur de tensions, le yoga permet également de prendre du temps pour soi, de créer de l’espace pour votre ressenti, en dehors de toute obligation.

Voici 3 postures que je vous recommande de pratiquer aussi souvent que possible à la fin de votre journée de travail. Si l’enchainement total ne vous prendra que 5 ou 6 minutes, vous bénéficierez de nombreux bienfaits sur le long terme !

 

1_sized

1. Prasarita Padottanasana (posture des pieds écartés) : l’étirement

Excellente posture pour étirer les jambes et le dos après une journée pendant laquelle on est resté assis plus de 4 heures à son bureau !

Les jambes écartées on se penche en avant et on crochète ses gros orteils avec l’index, le majeur et le pouce. Si on n’y parvient pas, on attrape simplement ses coudes et on laisse le poids de la tête détendre le dos.

On relâche bien la nuque, on gonfle le vente en inspirant et on relâche sur l’expiration en étirant un peu plus.

Idéalement, on maintient la posture pendant 5 cycles de respiration.

 

2_sized

2. Viparîta Karani (posture des jambes en l’air contre le mur) : la détente

On s’allonge sur le dos les jambes à la verticale posées contre un mur.

Le mieux est de le faire dans un environnement calme, de se couvrir pour ne pas avoir froid, les bras le long du corps, paumes de main vers le ciel, les bras en croix ou bien posées sur le bas du ventre.

C’est le moment de porter toute notre attention vers les sensations de notre corps, la circulation sanguine qui est en train de se relancer et la détente qui s’installe peu à peu.

À chaque fois qu’une pensée nous traverse l’esprit on essaie de ramener doucement notre attention sur les sensations du corps et sur la respiration afin de vivre pleinement l’instant présent.

Je vous recommande de conserver cette posture pendant 3 minutes maximum, au risque de tomber dans les bras de Morphée ou de ne plus sentir vos pieds.

 

3_sized

3. Halâsana (posture de la charrue) : la souplesse

Et enfin pour clôturer cette mini séance de yoga détente, depuis la posture précédente (savasana), les paumes de mains à plat contre le sol, on prend une nouvelle inspiration et sur l’expiration, on décolle les hanches et le bas du dos en balançant les jambes tendues et jointes derrière la tête.

Pour s’aider, on place aussitôt ses mains en appui dans le bas du dos. Dans la posture finale les pieds viennent toucher le sol derrière la tête.

Dans un premier temps si vos orteils ne touchent pas le sol, prévoyez de placez une chaise derrière vous, pour y poser vos pieds et lentement apprivoiser cette nouvelle position. Lorsque vous vous sentirez à l’aise, vous pourrez changer pour un plus petit support, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vos orteils touchent le sol.

Il est bien important de travailler en douceur sans saccade, sans contracter ni le visage, ni le cou ni les mâchoires et de ne surtout pas tourner la tête dans cette posture.

Aussi appelée la charrue, cette posture à un véritable effet revitalisant car elle stimule la moelle épinière, le système nerveux et la glande thyroïde en contribuant au maintien de son bon fonctionnement.

Elle permet également de maintenir une colonne vertébrale souple et par l’effet de massage offre de grands bénéfices à la rate, le foie, le pancréas et les intestins.

 

 

Très belle journée, Namaste

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu publié par YJ France Media.

Photo : Julie Dumoulin – Happy n’Good