À la redécouverte de mon corps grâce au yoga

yoga mat

Par Anne-Hélène Loyer

Je m’appelle Anne-Hélène mais mes amis m’appellent Nanou. Petite, j’étais sportive et je pratiquais intensément la danse classique et la gymnastique artistique. Un accident de sport et une erreur médicale m’ont rendue paraplégique à 11 ans. Depuis c’est avec quatre roues que je vis. J’ai découvert le yoga à 15 ans et redécouvert mon corps à cette occasion. J’ai ensuite pratiqué de façon discontinue en raison de mes études ou des endroits où je vivais mais j’ai repris une pratique quasi-quotidienne il y a 6 mois.

Cette semaine, j’ai fêté mes 34 ans et j’ai réalisé que je ne pouvais plus vraiment utiliser le terme « jeune femme » pour me décrire. On m’a également donné trois fois 28 ans et une fois 40… je suis donc légèrement perplexe, mais amusée de l’image que je renvoie à l’extérieur. Mais je le suis davantage à propos de mon moi intérieur.

 

Cela fait maintenant 6 mois que j’ai repris les cours collectifs de yoga et mes séances chez moi. Depuis mon corps me parle. Parfois il murmure, il chante ou il crie. En effet, certains de mes muscles sont nés ou plus précisément ont ressuscité ! J’ai même renommé mes pectoraux J.-C. 1 et J.-C. 2 (un numéro par côté).

Je m’y connais plutôt bien niveau muscles disparus, paraplégie aidant. Mais niveau résurrection des muscles, j’étais plutôt niveau débutant. J’ai appris après l’accident à ne plus sentir, ressentir, ni contracter certains muscles. L’adieu n’est pas simple mais inévitable alors hop hop on se met à sentir davantage ceux qui restent.

Comme les ruptures amoureuses, le temps arrange les choses. J’ai rompu avec certains de mes muscles : une pelletée d’ex auxquels on repense parfois énervée, parfois avec nostalgie ou amour ! Muscles et mecs même combat (ou pas) !

 

Depuis 6 mois je refais de façon intense le chien tête en bas, refais le chien tête en bas, re refais le chien tête en bas… et alors est survenu un mini miracle.

 

Il est des postures qu’il est possible de qualifier d’inévitables lors d’une séance chez soi ou en cours collectif. Adkho mudasana (chien tête en bas) est l’une de celles-ci. J’avoue et j’assume de dire que je n’ai vraiment ressenti la posture à nouveau qu’au bout de trois mois quand j’ai senti que je repoussais vraiment le sol et que je relâchais mes trapèzes.

Parfois j’avais quelques courbatures légères. Puis un matin je constate que je me pousse plus efficacement, J’arrive à m’appuyer sur mes bras sur mon plan de travail dans la cuisine. Je constate qu’un peu de gras est parti devant J.-C. 1 et J.-C. 2. Miracle, je ressens de nouveaux muscles, je redécouvre quelques morceaux de moi ! Après la rupture, c’est une nouvelle relation qui commence entre mes muscles et moi, petit à petit. Et c’est fou ce que ça me séduit.

 

Très belle journée, Namaste

© Photo : Anne-Hélène Loyer.