Baddha konâsana

Posture Boddha Konasâna

Les postures du mois

Par Sharon Gannon

 

Baddha konâsana

baddha = lié, attaché · kona = angle · âsana = posture

Posture du papillon ou posture du cordonnier

Les bienfaits

Ouvre les hanches et favorise la sensation d’ancrage grâce au travail sur l’allongement de la colonne

L’exercice

1 Asseyez-vous avec les pieds en contact et laissez vos genoux s’ouvrir de chaque côté. Ancrez les ischions (os des fessiers) dans le sol tout en allongeant la colonne et le torse.

2 Pressez vos talons l’un contre l’autre pour activer les jambes, saisissez les plantes des pieds avec les mains et ouvrez-les comme si vous ouvriez un livre. Cette action contribue à protéger les genoux dans cette posture et dans des postures assises et d’ouverture des hanches plus avancées telles que padmâsana.

3 Continuez à presser les talons l’un contre l’autre tout en ouvrant vos cuisses à l’horizontale à droite et à gauche, en laissant vos genoux se rapprocher davantage du sol.

4 En initiant le mouvement depuis la base de votre colonne vertébrale, engagez la sangle abdominale et activez mula bandha (le verrou énergétique de la racine), en engageant les muscles du plancher pelvien.

5 Détendez le visage. Inspirez en vous grandissant et expirez en vous ancrant à la terre.

6 Si vous souhaitez aller plus loin, penchez-vous vers l’avant sur une expiration en initiant le mouvement dans les hanches et en gardant la colonne allongée. Essayez d’amener la poitrine vers les pieds et le menton devant les orteils.

7 Maintenez la variation que vous avez choisie pendant plusieurs respirations. Si vous êtes penché en avant, remontez sur une inspiration. Relâchez la posture sur une expiration.

Photos: Chris Fanning; modèle: Sharon Gannon coiffure/maquillage: 
Suzanne Katzman avec Wilhelmina; tenue : vêtements du modèle

NOTRE EXPERTE Sharon Gannon est cofondatrice, avec David Life, de la méthode de yoga Jivamukti, créée en 1984 à New York. Elle supervise aujourd’hui près de 40 studios dans le monde entier. Elle a suivi les enseignements de Brahmananda Sarasvati, 
Swami Nirmalananda, 
K. Pattabhi Jois, et Shyamdas. C’est une pionnière de l’enseignement du yoga en tant qu’activisme spirituel. Son nouveau livre de cuisine végétalienne, Simple Recipes for Joy, a été publié l’année dernière. Pour en savoir plus, consultez jivamuktiyoga.com et simplerecipesforjoy.com.

NE PRESSEZ PAS les plantes des pieds l’une contre l’autre, car cela peut créer des tensions sur les zones extérieures des cuisses et des hanches.

N’ARRONDISSEZ PAS le dos. Allongez la colonne vers le haut ou vers l’avant au-delà de vos pieds.

Optez pour une version modifiée de baddha konâsana, si nécessaire, afin de trouver l’alignement adapté à votre corps.

Si vous avez besoin d’aide pour activer vos hanches et l’intérieur des cuisses…

ESSAYEZde placer une brique entre les pieds. Pressez vos talons fermement l’un contre l’autre. Eloignez les orteils et la base des orteils de la brique, en tournant les plantes des pieds vers le haut. Placez ensuite les mains derrière vous en les pressant sur le sol pour allonger la colonne.

Si vous avez les hanches raides…

ESSAYEZde placer des couvertures roulées sous vos jambes. Ceci peut aider à soulager les tensions dans les hanches et réduire la pression dans les genoux. Roulez les couvertures à une hauteur confortable et positionnez-les de façon à ce qu’elles soutiennent les fémurs et le bas des jambes.

Si vous arrondissez le bas du dos…

ESSAYEZd’utiliser une sangle : faites une grande boucle en la faisant passer derrière le sacrum, par-dessus les cuisses et sous vos pieds. La sangle redressera le bas du dos et maintiendra vos pieds plus près du bassin, en créant un étirement plus intense au niveau de l’aine. La sangle doit être serrée mais ne doit pas créer de compression au niveau de l’articulation des hanches. Elle vous fournira un soutien, au même titre que les couvertures dans la variation précédente, en maintenant votre corps bien positionné pour vous permettre de vous détendre plus profondément dans la posture.

Faire disparaître la négativité

Baddha konâsana et padmâsana, comme toutes les postures d’ouverture des hanches, sont axées sur le deuxième chakra, svadhisthana, le siège de nos désirs émotionnels et créatifs. Ces postures offrent l’opportunité de purifier ce chakra des problèmes relationnels sur les plans sexuel et créatif. Une raideur rencontrée dans les hanches, au niveau de l’aine et de la sangle abdominale pendant baddha konâsana et padmâsana peut directement découler de notre karma, à savoir notre comportement envers autrui par le passé. Quand on réussit à relâcher les tensions dans cette zone en s’étirant et en s’abandonnant, ceci indique que nos problèmes karmiques liés à ces relations passées sont en train de se résoudre, en libérant une nouvelle énergie créative. En pratiquant ces postures intenses d’ouverture des hanches, essayez de garder un esprit calme et un cœur ouvert et indulgent, libéré de tout sentiment de colère, en vous efforçant de ne pas blâmer autrui.

 

Séquence complète de Baddha Konâsana à Padmâsana à retrouver dans Yoga Journal N°5,

Namasté