Découvrez votre force intérieure

découvrez-force-intérieure

Par Lauren Eckstrom / Photos Mitch et Brittany Rouse

 

Selon la tradition yogique, cinq courants d’énergie véhiculent en nous la force vitale (Prâna) et régissent notre corps et notre esprit : les Prâna Vâyu. En maîtrisant les Prâna Vâyu et la manière dont ils fonctionnent en harmonie les uns avec les autres, nous pouvons apporter à notre expérience de vie plus de clarté et d’authenticité. Voici comment utiliser votre pratique de yoga pour incarner les Vâyu, à fois sur votre tapis et en-dehors.

 

IL Y A QUELQUES MOIS, mon père a perdu son combat contre le cancer du pancréas. Dans la dernière ligne droite, j’ai continué à enseigner le yoga à plein temps, mais je lui rendais visite tous les jours. Un après-midi, entre deux cours, je suis rentrée en vitesse à la maison pour me changer avant de me rendre à son chevet, mais je n’ai pas trouvé de place de sta- tionnement. Je me suis garée en double file dans ma rue, ai allumé les feux de détresse et me suis précipitée chez moi, en me disant que j’allais faire vite.

Deux minutes plus tard, quelqu’un a klaxonné. Je suis descen- due à toute allure, mais une petite dame âgée en colère m’a coupée dans mon élan : elle avait passé la tête par la fenêtre de sa voiture et proférait des obscénités à mon égard. J’ai pris une profonde inspiration et lui ai présenté mes excuses, avec un regard sincère. Au moment où je déplaçais ma voiture, elle a à nouveau déversé un torrent d’insultes en me demandant pour qui je me prenais. « J’ai rendez-vous chez le médecin et je vais être en retard à cause de vous ! », a-t-elle fini par s’exclamer.

En la regardant s’enfuir furieusement toute seule, je me suis rappelée une citation que je me répète souvent dans les moments de frustration : « Sois aimable, les personnes que tu croises sur ton chemin mènent un combat dont tu ignores tout. » À ce moment-là, j’ai été envahie par un sentiment d’empathie pour ma voisine. Se rendre chez le médecin peut être difficile. Y aller seul peut rendre la tâche encore plus dure. Bien sûr, il ne lui est certainement pas venu à l’esprit que je pouvais avoir des soucis moi aussi, que les visites auprès de mon père étaient parmi les derniers moments que j’allais passer avec lui.

Lorsque je repense à cette interaction, je suis reconnaissante d’avoir ma pratique de yoga, surtout parce qu’elle m’aide à incarner les Prâna Vâyu. « Prâna » signifie « force vitale » ou « énergie vitale », et « Vâyu », « souffle » ou « direction de l’énergie ». Les Prâna Vâyu sont donc les différentes directions dans lesquelles la force vitale circule, et notre compréhension des Vâyu peut nous aider à réguler le corps physique et ses systèmes, et nous permettre de relever les défis de l’existence avec plus de stabilité et d’équilibre. Par exemple, au cours de cette interaction d’une minute avec ma voisine, j’ai été en mesure de m’ancrer dans le sol à travers les pieds (Apâna Vâyu), de prendre une respiration profonde pour me recentrer (Samâna Vâyu), de garder la tête haute (Udâna Vâyu), d’adou- cir mon regard dans sa direction (Vyâna Vâyu), et de finir par lui dire simplement : « Je suis désolée » des circonstances qui nous entourent (Prâna Vâyu).

Le fait d’expérimenter les Prâna Vâyu dans ma pratique me permet de rester connectée à mon flux d’énergie intérieure et au monde qui m’entoure. Ce flux se reflète à l’extérieur, en harmonie avec mes valeurs et mon être intérieur le plus élevé.

 

Udâna Vâyu

Direction du mouvement : vers le haut

Centré dans : le diaphragme ; il traverse les poumons, les bronches, la trachée et la gorge, en contrôlant l’expiration.

Exprimé : de manière verbale ; lorsque Udâna Vâyu est équilibré, nous communiquons en nous basant sur ce que nous ressentons dans notre cœur, et non pas en fonction de ce que nous pensons devoir dire. Udâna Vâyu permet aux émotions de remonter à la surface et d’être exprimées.

La posture : Dandâsana (posture du Bâton) Asseyez-vous le dos droit, les jambes étirées devant vous, les ischions ancrés dans le sol. Pressez les paumes de mains dans le sol et allongez la colonne vertébrale. Sentez l’énergie monter de votre sacrum jusqu’au sommet de votre tête. Udâna Vâyu est une force qui vous guide dans Dandâsana pour que la posture devienne l’incarnation physique à travers laquelle vous vous élevez, vous accédez à votre vérité et vous vous exprimez pleinement et clairement.

Restez dans cette posture pendant 15 à 20 respirations.

En dehors du tapis : Imaginez une conversation avec un proche ou un collaborateur au cours de laquelle vous avez des doutes sur la manière de répondre, ou vous appréhendez la manière dont votre avis sera perçu. Pour vous préparer, sentez les paroles monter en vous depuis votre centre ; il s’agit du même mouvement ascendant que celui que vous expérimentez lorsque vous allongez la colonne en Dandâsana. Ayez la volonté de parler honnêtement et de dire tout ce que vous avez à dire, sans vous dérober. Udâna Vâyu encourage l’expansion, même dans les moments où nous avons tendance à nous contracter. Par conséquent, lorsque vous avez des doutes, faites appel à la force, à la vigueur et à la confiance d’Udâna Vâyu.

 

Retrouvez les 4 autres postures pour découvrir votre force intérieure dans votre Yoga Journal disponible sur boutique yogi en version papier et digitale.

 

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.