Devenir professeur de Yoga : 5 clés pour une reconversion réussie

Yoga

Par Sophie Fourquet

 

Depuis quelques années on assiste à un véritable phénomène, le « Healthy Lifestyle » fait de plus en plus d’adeptes au point que beaucoup décident de changer de vie pour devenir professeur de Yoga, coach sportif ou encore praticien en santé naturelle.

On ne peut que se féliciter d’autant de nouvelles vocations, car plus il y aura de personnes pour promouvoir un mode de vie sain et durable, mieux la planète et ceux qui y vivent se porteront !

Se lancer c’est bien, mais durer c’est mieux ! Alors voici quelques conseils pour réussir votre reconversion.

 

1. On se renseigne sur ses obligations légales !

Je vous l’accorde, ce n’est pas la partie la plus excitante du processus mais elle est indispensable. En France, les métiers de professeur de yoga, comme celui de praticien en santé naturelle (naturopathe, thérapeute ayurvédique, aromathérapeute…) ne sont pas règlementés. Cela signifie qu’aucun diplôme ou certificat n’est nécessaire pour enseigner/pratiquer aux yeux de la loi.

A contrario, devenir coach sportif en salle (ou à domicile) ou moniteur sportif (natation, équitation…) demande d’être titulaire du BPJEPS de la spécialisation choisie. Beaucoup d’autres métiers sont dans ce cas, alors renseignez-vous sur les aspects légaux auprès de la Chambre des Métiers.

 

2. Yoga : Quid des formations ?

Aujourd’hui des centaines de formations sont proposées. L’offre est peu lisible et les budgets à allouer souvent très importants : jusqu’à 10 000 euros. Si vous tenez à faire une formation voici deux voies possibles :

  • Les formations estampillées « Yoga Alliance » : Elles sont délivrées par des centres référencés par l’entreprise du même nom. Pour pouvoir utiliser ce « label » les écoles doivent s’acquitter d’un droit d’entrée et les professeurs adhérents doivent, tous les 3 ans, justifier d’un certain nombre d’heures d’enseignement minimum et/ou de travail personnel.

De nombreux centres sont certifiés de par le monde. Le choix du lieu de formation ne dépendra que de votre budget : France, Inde, USA… peu importe !

  • L’apprentissage directement auprès d’un professeur expérimenté. Souvent moins onéreux et surtout totalement adaptable à vos besoins et à votre emploi du temps (Āsana, philosophie, pédagogie…). Il suffit simplement d’entrer en contact avec le professeur dont vous souhaiteriez devenir l’élève et lui présenter votre projet de reconversion.

Comme aucune règlementation ne s’applique en France ces formations ne sont pas reconnues, donc en cas d’évolution de la législation il est possible que vous soyez obligés de refaire une formation agréée par l’état.

En tout état de cause, votre démarche est personnelle et doit être guidée par la sincérité de votre volonté de partage. Celles et ceux, qui ne voient dans le yoga qu’un simple business ne feront pas illusion bien longtemps. Cette voie demande un engagement personnel total qui ne peut souffrir d’aucun compromis.

 

3. Vivre de sa passion

Un projet de reconversion trouve souvent son origine dans la volonté de « Vivre de sa passion », dans ce concept il y deux mots à retenir :

  • Passion : Le yoga est une passion, une façon de vivre, il fait partie de vous, c’est votre essence. Dans votre démarche de reconversion vous voulez permettre au plus grand nombre de profiter des bienfaits que vous avez-vous-même expérimentés. C’est beau, c’est louable et c’est ce qui doit vous animer au quotidien.
  • Vivre : Si l’idée de gagner votre vie avec le yoga vous met mal à l’aise il va falloir dépasser cet état d’esprit au risque de compromettre votre reconversion. Mais comment ? Suivez le guide ! Prenez les médecins ils sauvent des vies, ils soignent, ils aident les autres, c’est leur vocation, leur passion, leur essence on ne FAIT pas médecine on EST médecin.

Pourtant ils gagnent leur vie en faisant cela non ?! Et c’est tout à fait normal, il n’y a rien de choquant là- dedans. Alors pourquoi vous sentir mal de gagner votre vie en apportant un peu de bien-être et de confort aux personnes qui en font la demande ? Nous sommes d’accord, il n’y a aucune raison !

 

4. Marketing : Non ce n’est pas un gros mot

Petit rappel le marketing regroupe une infinité de techniques et d’outils qui peuvent vous permettre de trouver vos clients, de capter leur attention, de répondre à leurs besoins et de les fidéliser. Pas mal non ?

En tout cas pour pérenniser une entreprise le marketing est totalement indispensable, il existe une multitude de livres, de blogs et de sites qui lui sont dédié et qui pourront vous permettre d’établir un plan d’action adapté à votre activité. Il y a aussi des conseillers qui sont là pour vous aider : Les conseillers en création d’entreprise, ainsi que des institutions comme les chambres de commerce ou chambre des métiers (CCI ou CMA) ! Pensez-y car créer une entreprise ne s’improvise pas !

 

5. Analysis paralysis

Définir une feuille de route quand on crée une entreprise est IN-DIS-PEN-SABLE. Cela permet de poser les objectifs et les stratégies.

Cependant, la règle n°1 en création d’entreprise c’est l’ACTION. Oui vous allez faire des erreurs, oui vous allez probablement prendre de mauvaises directions, faire demi-tour pour repartir. Ce n’est pas grave ! Au contraire l’expérience est la seule formation qualifiante qui vous permettra de créer une activité pérenne qui vous corresponde et vous épanouisse.

Alors ne tombez pas dans le piège de la sur-analyse au risque de vous retrouver atteint.e.s du syndrome « Analysis Paralysis » (une paralysie induite par une suractivité cérébrale) n’attendez pas le bon moment, n’attendez pas d’avoir les bonnes informations ou de rencontrer les bonnes personnes car cela n’arrivera probablement jamais.

 

« L’échec est le fondement de la réussite. » Lao-Tseu

Je vous souhaite d’oser vivre vos rêves.

Namaste.

 

 

Sophie Fourquet – Professeure de Yoga & Coach en création d’entreprise de valeurs !

Sophie a découvert le Yoga à l’âge de 16 ans après un accident de voiture qui lui a laissé quelques vilaines séquelles au niveau de la nuque. Enfant elle souffrait de scoliose et est également atteinte d’une malformation de l’oreille interne qui affecte son équilibre. Le yoga l’a aidé à s’approprier ce corps un peu cabossé et à le rendre souple, solide et endurant !

Retrouvez Sophie sur son site et sur Instagram

 

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

Photo : iStock / yulkapopkova