La nuque raide, comment le yoga peut-il vous aider ?

Touching neck

Par Dr Ray Long,

 

PRENEZ QUELQUES INSTANTS POUR VOUS ASSEOIR en Dandâsana (posture du Bâton) : mettez-vous en position assise sur le sol, les jambes tendues devant vous, ou sur une chaise, la colonne bien droite au-dessus des hanches, les genoux fléchis et les pieds sur le sol. Placez maintenant les deux mains à côté des hanches, enfoncez les paumes dans le sol ou sur la chaise, prenez une inspiration profonde et observez vos sensations. Puis rentrez les épaules en direction de la poitrine, amenez la tête vers l’avant et laissez la cage thoracique s’affaisser. Comment vous sentez-vous, maintenant ?

Lorsque je demande à mes patients d’effectuer cet exercice simple, ils notent une différence d’humeur entre la position assise dos droit (qu’ils caractérisent avec des mots comme « vif », « heureux », « rayonnant ») et la position voûtée (qui renvoie à des mots comme « triste », « fatigué » et « négatif »). ©Et le pire dans tout cela, c’est que la plupart d’entre nous tendent à se recroqueviller en penchant la nuque en avant à de nombreuses reprises au cours de la journée, compte tenu du temps passé derrière un bureau ou sur un écran d’appareil mobile.

En premier lieu, il est important d’observer les déséquilibres musculaires engendrés par cette posture. Dans cette position, les muscles qui roulent les épaules en arrière et provoquent une rotation interne des os supérieurs des bras (sous-scapulaire, grand rond, deltoïdes antérieurs) se raccourcissent, provoquant une sensation de raideur. De plus, le grand et le petit pectoral (muscles de la poitrine qui tirent les bras et les épaules conjointement vers l’avant) ainsi que l’angulaire, les scalènes, le sterno-cléido-mastoïdien et le trapèze supérieur (muscles situés à l’arrière et à côté de la nuque, qui maintiennent la tête vers l’avant) sont sursollicités, ce qui entraîne également des tensions. Puis il y a les muscles qui sont « désactivés » et qui s’affaiblissent : ceux qui permettent la rotation externe des os supérieurs des bras (sous-épineux, petit rond et deltoïdes postérieurs), ceux qui stabilisent les omoplates et les tirent vers le bas du dos (grand dentelé, rhomboïdes, trapèze moyen et inférieur) et les fléchisseurs cervicaux ou profonds du cou (muscle long du cou et muscle long de la tête).

Pour vous aider à trouver l’équilibre pour soulager les douleurs cervicales, retrouvez la séquence de 3 postures dans le dossier complet présent dans votre Yoga Journal n°11 disponible en version papier et digitale.

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

© photos : iStock / mediaphotos