Le Yoga Nidra : Méditer en se reposant

Young attractive woman lying in Savasana pose using bolster, stu

Par Marc-Henri Sandoz Paradella

J’ai découvert le Yoga Nidra un peu par hasard : je m’intéressais à un professeur de Yoga et de méditation nommé Rod Stryker, et en me promenant sur le net je suis tombé sur quelques séquences de Yoga Nidra qu’il animait. Je me suis donc couché, avec mes écouteurs sur les oreilles, et j’ai essayé.

Ce qui m’a le plus frappé à la première impression, c’est combien cette pratique était facile et agréable… au point que j’ai eu l’impression que ce n’était pas très sérieux.

Il me faut préciser que je pratique la méditation depuis des années. Je l’ai découverte dans la tradition laïque de la Mindfulness de Jon Kabat-Zinn, inspirée par le bouddhisme Vipassana. Je me suis initié à ces pratiques, je les ai intégrées à mon quotidien, finalement je m’y suis formé de manière approfondie pour être à même de les transmettre à mon tour. Dès le début c’est une démarche qui m’a beaucoup apporté :

  • De la paix d’abord, dans un moment de ma vie où j’étais tout particulièrement stressé, ébranlé, vulnérable. J’ai appris une manière de me retrouver, d’apaiser mes angoisses. J’ai trouvé en moi un espace calme où je pouvais venir chaque fois que j’en avais besoin.
  • De la clairvoyance ensuite. J’ai pris de la distance avec mes ruminations intérieures et mes pensées obsédantes, d’abord un peu puis de plus en plus. J’ai appris à mieux me connaître, à comprendre ce qui était vraiment important pour moi, à prendre de meilleures décisions en prenant de la distance avec mes craintes ou mes impulsions.
  • A habiter et à aimer le moment présent. L’assise et l’attention au corps m’ont aidé à sortir de mes projections dans l’avenir ou de mes ressassements du passé, pour m’ancrer dans la simplicité et la beauté du moment que je vivais.

Ce sont des pratiques magnifiques et recommandables, mais empreintes d’une certaine sévérité et plus marquées par la discipline, le dépouillement et l’effort… même si c’est pour découvrir le non-faire et le non-effort.

Et pourtant, malgré ma première impression superficielle, le Yoga Nidra ne cessait de m’inviter, de se rappeler à moi. Si j’ai pu croire d’abord que c’était une pratique agréable parmi d’autres, pour faire un petit complément à la méditation habituelle, très vite j’ai réalisé que quelque chose en moi se passait d’une manière intense quand je faisais une méditation guidée dans cette tradition.

Au point que j’en suis venu à en faire ma pratique de méditation régulière, puis à me former pour l’enseigner, et j’ai été très étonné des effets rapides et profonds qu’elle produisait.

Le Yoga Nidra m’a apporté un véritable déblocage intérieur, au niveau de la sensibilité, de l’intuition, de la perception des énergies subtiles. J’y trouve pleinement tout ce dont je bénéficiais déjà dans ma pratique méditative d’avant, mais c’est comme si le Yoga Nidra m’avait branché sur une nouvelle source d’énergie, décuplant ainsi les effets bénéfiques et la motivation que je pouvais expérimenter.

Le Yoga Nidra s’est révélé en même temps la pratique la plus agréable que je connaisse, relaxante, renouvelante, facile, et pourtant la pratique la plus transformatrice, bouleversante, décoiffante à laquelle je n’aie jamais goûté. Elle m’a conduit et m’accompagne toujours dans une profonde expérience de renouvellement intérieur et d’éveil.

Je la recommande absolument à quelqu’un qui n’a jamais médité et qui voudrait essayer quelque chose dans ce domaine, soit par besoin de se relaxer, de mieux gérer son stress, ou par désir d’explorer un peu son intériorité, de trouver un accès à une certaine spiritualité.

Mais je le recommande tout autant à un méditant confirmé, pour donner un nouvel élan à sa pratique et explorer de nouveaux territoires.

Si vous décidez d’essayer une pratique de Yoga Nidra, vous allez passer par différentes étapes, qui toutes visent à vous aider à vous retirer du monde extérieur pour vous tourner vers votre monde intérieur. Vous allez fermer la porte de tous les sens, sauf celui de l’audition, et guidé par la voix de l’instructeur, vous allez cheminer dans un voyage intérieur.

A chacune des étapes de ce voyage, votre instructeur va vous conduire dans des techniques issues des traditions millénaires de la méditation yoguique : travail avec le souffle, concentration sur les bruits environnants, circulation de la conscience dans les différentes parties du corps, intention, rappel de souvenirs, de sensations, visualisations.

Dans ce voyage, votre cerveau va être stimulé de manière à ce que vous entriez dans divers états de conscience, dans lesquels la détente et le repos vont s’installer en vous de manière de plus en plus profonde.

Et avec ce repos vient un travail profond: c’est un peu comme quand vous arrosez un jardin, et que vous arrosez assez longtemps pour que l’eau pénètre en profondeur. L’effet ne tarde pas à se faire sentir: le jardin se réveille. Il y a des plantes qui se mettent à pousser, et vous ne saviez même pas qu’elles existaient, d’autres qui grandissent, et vous ne les saviez pas si fortes!

Le plus étonnant, c’est que l’outil principal du Yoga Nidra, la clé, l’opérateur, c’est bel et bien le repos: toutes ces étapes sont réfléchies pour amener méthodiquement et systématiquement du repos dans tous les niveaux de l’être, de plus en plus profondément, dans le physique, dans le mental, dans l’inconscient. C’est ainsi que le Yoga Nidra agit. Avec le repos.

Et ce repos active réellement des mécanismes intérieurs de guérison, de renouvellement, de vivification. C’est dans ce repos que se déploie un espace de conscience et d’éveil toujours plus vaste.

C’est une belle découverte et un changement de perspective très radical, surtout pour nous occidentaux qui sommes tellement obsédés par l’effort, par le mérite, par le travail, par la discipline.

 

Pour en savoir plus :

Blog et cours en ligne sur www.yoganidra-enligne.com

Vidéos, méditation guidée gratuite et posts réguliers sur Facebook @yoganidraenligne

 

Très belle journée, Namaste