Le Yoga Sound Festival 2e édition au Domaine du Taillé

Yoga Sound Festival 2017

Soixante-cinq l’an passé, nous sommes cette fois plus d’une centaine. L’édition 2016 a laissé derrière elle des élèves reboostés, des yogis motivés, un groupe uni au point que trente-cinq des participants sont revenus pour l’édition 2017 ! Tout comme eux, je me réjouis d’avance de retrouver la belle énergie qui nous avait portés pendant plusieurs semaines au début de l’été. Le soleil est au rendez-vous et les profs sont les mêmes que l’année précédente, avec quelques nouvelles têtes : Lola, qui propose de découvrir le Viniyoga, une approche traditionnelle dans la lignée de Desikachar, et Julien, pour les massages thaïs et l’AcroYoga.

Tous les ingrédients sont là pour faire de ces trois jours une parenthèse enchantée, en particulier le Domaine du Taillé, un lieu féerique au cœur de l’Ardèche, qui accueille des groupe de yogis, de bouddhistes ou de méditation depuis de nombreuses années. C’est toujours surprenant de constater combien on s’installe sans même s’en apercevoir dans une attente particulière. Le yoga, tout comme la vie, nous apprend qu’au lieu de projeter nos attentes, il est préférable de vivre le moment présent. Imaginer revivre ce que l’on a traversé ou retrouver ce que l’on a laissé est une illusion dont on pourrait facilement se prémunir : tout est impermanent. Entre 2016 et 2017, la position des astres a changé, la nature s’est transformée, la société et chaque participant aussi : il est évident qu’on ne revivra pas la même expérience. Et pourtant, ce 8 juin 2017, nous sommes nombreux à avoir une idée préconçue de ce qui va arriver.

Ce n’est qu’à partir du deuxième jour que l’effet des pratiques et l’énergie du groupe se sont révélés. Il n’y a pas eu d’osmose collective mais davantage un travail individuel sur les choix. Cécile a présenté lors d’une conférence les dix échelons de guérison selon les principes ayurvédiques. Une guérison dans le sens d’un travail sur soi, une quête de transformation et non un soin thérapeutique face à une maladie. Sur lequel travaillez-vous actuellement ? Votre constitution ? Savoir ce que vous « devriez » manger ou non, faire, dire, fréquenter ? Votre place dans le cosmos ? Savoir cultiver votre relation à la nature (votre état en lien avec les cycles lunaires, avec celui de la planète, etc.). Prendre conscience des mille et une facettes du yoga (autre conférence, de Lola cette fois) est parfois déroutant. Cela permet aussi de réaliser que le chemin est long et riche, mais qu’il réclame des efforts (tapas).

Amélie, chercheuse en immunologie à Paris

« Ce festival est pour moi un déclencheur »

L’an passé, le festival m’a donné la pêche pour six mois, mais ensuite j’ai déménagé et je n’ai pas retrouvé de centre dans lequel pratiquer. J’ai réalisé qu’il me fallait entretenir ma pratique entre ces moments forts. J’ai donc décidé que le festival 2017 serait le déclencheur d’un nouvel élan : dès mon retour à Paris, je m’y mettrai sérieusement.

Alexandra, coach sportif à Jonzac (Charente-Maritime)

« J’ai trouvé de quoi me nourrir »

En Charente, j’ai peu l’occasion d’avoir plusieurs professeurs avec des styles différents inspirés des tendances actuelles. Ces trois jours sont pour moi l’occasion de me renouveler et d’enrichir mon enseignement en Pilates et training physique. Je n’avais pas d’attente particulière mais je repars super contente, à la fois des cours, des gens avec qui j’ai tissé des liens et des repas super bons.

Chloé, ex-danseuse à Liège (Belgique)

« Détendue malgré la foule »

Le yoga m’a sauvée d’une dépression dans laquelle la danse m’avait poussée, parce que je m’étais mise en compétition avec moi-même. Aujourd’hui, je me sens bien plus apaisée et j’ai même repris la danse pour le plaisir (après quatre ans d’arrêt). Ce festival était l’occasion de découvrir plusieurs styles tout en prenant du temps pour moi dans un cadre magnifique. J’ai eu un peu peur de la foule en arrivant mais, finalement, je m’y sens très bien.

Marielle et Babette, comptables vers Grenoble

« Se détacher du regard des autres »

Nous sommes copines depuis la maternelle puis nous avons été majorettes pendant vingt ans ensemble. Quand Babette m’a proposé de venir, je n’ai pas hésité. L’an passé, le festival nous a permis de mieux nous affirmer : personnellement, j’ai appris à dire non (Marielle) ; de mon côté, je me suis enfin détachée du regard des autres, je ne laisse plus personne m’atteindre (Babette). Cette année, tout se confirme, se renforce : on se sent plus indépendantes, plus sûres de nous-mêmes.

Tenté(e)s par l’expérience ? Retrouvez le Yoga Sound Festival au Hameau de l’étoile (à 30 minutes de Montpellier) du 22 au 24 septembre, sur 3 jours, 2 nuits, venez y faire votre propre expérience, qui sera forcément enrichissante. Besoin de renseignements, contactez-nous elodie@yjfrancemedia.com ou par téléphone : 04 79 69 76 03

http://www.boutiqueyogi.com/evenements/201-yoga-sound-festival-au-hameau-de-letoile-du-22-au-24-septembre-2017.html
Très belle journée, Namaste