Les origines de la salutation au soleil

OriginesSalutationauSoleil_manonallard

Par Hillari DOWDLE

Il est très facile de se laisser happer par l’enchaînement des postures des salutations au soleil : montagne, étirement vers le ciel, pince debout, demi-pince debout, chaturanga (bâton à quatre pieds), chien tête en haut, chien tête en bas, demi-pince debout, pince debout, étirement vers le ciel, montagne, et ainsi de suite, à l’infini. Elles sont pratiquées dans de nombreux cours de yoga, au point que nous en venons à les considérer comme un échauffement standard, un peu comme une marche rapide avant de courir.

Ce n’est cependant pas leur objectif traditionnel. Les salutations au soleil, appelées Surya Namaskar en sanskrit, étaient à l’origine une prière de remerciement adressée au soleil, ainsi qu’à la lumière spirituelle présente en nous. Pour Richard Rosen, professeur de yoga et auteur d’Original Yoga: Rediscovering Traditional Practices of Hatha Yoga (Le Yoga de l’origine : redécouvrir les pratiques traditionnelles du Hatha Yoga), « vous remerciez le soleil extérieur de faire don de la vie à la planète, et votre soleil intérieur de vous offrir la conscience ». Si personne ne sait exactement quand sont apparues les premières salutations au soleil ni à quoi elles ressemblaient, de nombreux yogis affirment qu’elles remontent à des milliers d’années, lorsque les Indiens anciens psalmodiaient des mantras tout en s’inclinant et en se relevant, les bras levés vers le ciel, dans un acte de prosternation rituel. Les spécialistes modernes citent un commentaire du milieu du 19ème siècle sur le Hatha Yoga Pradipika, traité sur le Hatha Yoga, comme la première référence à la pratique de la salutation au soleil, tout en précisant que les premières instructions écrites ne sont apparues dans des livres qu’au début du 20ème siècle, à une époque où le Radja de l’État d’Aundh (ancien état indien) a entrepris de renforcer la société physiquement et spirituellement par une série d’asanas. Aujourd’hui, les salutations au soleil sont omniprésentes dans les cours de yoga en Occident, en partie grâce à K. Pattabhi Jois, fondateur de l’Ashtanga Yoga. Ses salutations au soleil A (décrite ci-dessus) et B (qui intègre la posture de la chaise et du guerrier I) servent de fondement à la pratique de l’Ashtanga Yoga et à la majorité de celles du Vinyasa Yoga.

Depuis leur création, les salutations au soleil n’ont cessé d’évoluer, notamment car les professeurs sont de plus en plus désireux d’innover et d’expérimenter avec la forme : ils ajoutent et retirent des postures ou modifient leur ordre comme ils le jugent nécessaire. Pour le professeur de Viniyoga Robin Rothenberg, directeur d’Essential Yoga Therapy à Fall City, dans l’État de Washington, aux États-Unis, « les asanas sont cette merveilleuse possibilité physique de faire bouger nos corps de diverses manières, de nous adapter, d’apprendre et de grandir. (…) Il est toujours bon de renouveler sa pratique pour ne pas passer en mode pilote automatique. »

Si vous avez envie d’essayer quelque chose de nouveau et manquez d’inspiration, le solstice d’été pourrait bien être l’occasion rêvée. Cette année, le 21 juin, le soleil suit la trajectoire la plus longue dans le ciel dans l’hémisphère nord : c’est le jour le plus long de l’année. De nombreux yogis le considèrent comme un moment fort pour pratiquer les salutations au soleil et c’est depuis 2015, la journée mondiale du yoga. « Toutes les grandes célébrations se passent souvent autour des périodes de variation cyclique de la lumière », explique Rosen. « Nous célébrons et reconnaissons le fait qu’une transition est en train de se produire dans le monde. »

Très belle journée, Namasté