L’importance d’être constant

Young woman practicing yoga on dock by the lake.

Par Caroline Talbot

 

Vous avez pris la décision d’insuffler un vent Yoguique au sein de votre vie pour des raisons qui vous sont propres, et attendez sûrement d’obtenir des résultats à la hauteur de vos attentes.

On prête énormément de vertus au Yoga, et sa liste de bienfaits est si longue et son champs d’action si large, qu’il peut apparaître comme LA solution miracle à tous vos maux.

Certes le Yoga a un pouvoir extraordinaire, mais la seule chose qui déterminera si le Yoga changera de manière significative votre vie est la place que vous accepterez de lui laisser.

S’inscrire dans un studio de Yoga est une première étape, encore faut-il suivre les cours avec assiduité. Nombreux sont les élèves qui assistent de manière aléatoire aux cours et qui finissent par abandonner déçus du trop peu de résultats. Quel dommage.

Pour débuter, il est peut-être plus judicieux de prendre un abonnement au mois ou au trimestre en vous imposant de venir à tous les cours. Il est très important que la première prise de contact avec le Yoga soit régulière. Si vous pensez que vous n’aurez pas la possibilité, le temps ou la motivation de venir chaque semaine, il est peut être préférable d’attendre un moment de votre vie plus favorable.

Si vous êtes déjà un(e) Yogi(ni) studieu(se)x toujours présent(e) tambours battants à votre cours (bravo), la deuxième étape consistera à pratiquer seul(e).

Cette étape est plus difficile à franchir et peu d’élèves osent dérouler leur tapis en dehors du studio de Yoga. Une fois encore, quel dommage !

Tout d’abord, sachez que votre pratique personnelle ne doit pas nécessairement ressembler à votre pratique collective. Les cours dispensés par les professeurs sont très complets et préparés selon une logique précise. Vous n’êtes pas professeur de Yoga, il est tout à fait normal que vous ne soyez pas en mesure de créer un tel cours. Concernant la durée, nul besoin d’y consacrer une heure non plus. Si vous le pouvez, c’est très bien, mais si 10 minutes est le maximum que vous pouvez dégager dans votre emploi du temps, prenez-les !

Je conseille d’ailleurs de commencer par une « petite » pratique personnelle de 10 à 20 minutes tous les jours ou tous les deux jours. 15 minutes ce n’est pas trop effrayant et il est plus facile de s’y tenir. Mieux vaut pratiquer un tout petit peu tous les jours que longtemps rarement.

Il est souvent recommandé de pratiquer tôt le matin, mais si cela est compliqué, une séance le soir ou même le midi au bureau est tout à fait envisageable et profitable. Le plus important est que cette séance personnelle soit simple et facile afin de ne pas se laisser piéger par le laxisme ou la procrastination.

 

DES IDÉES POUR CONSTRUIRE SA SÉANCE

Plusieurs options s’offrent à vous pour pratiquer en toute autonomie, en voici une liste non exhaustive :

  • Les cours particuliers – offrez-vous une séance individuelle avec un professeur et demandez-lui de vous préparer plusieurs courtes séquences facilement reproductibles chez vous. Lors de votre séance privée, vous pratiquerez sous sa supervision les dites séquences ce qui facilitera son assimilation et limitera les risques lors de la pratique en solitaire. Vous pouvez également mémoriser certains enchainements effectués lors des cours collectifs et les reproduire seul(e) chez vous.
  • Les salutations au soleil - Si vous n’êtes pas sûr(e) de vous et avez peur de mal faire ou mal choisir les postures, faites simple et optez pour l’option Surya Namaskar (A ou B ou les deux). Cet enchainement connu de tous les Yogis est une valeur sûre. Vous pouvez effectuer cet enchainement autant de fois que vous le souhaitez.
  • La presse spécialisée - Je suis une adepte des magazines de Yoga. Chacun propose dans leurs numéros des idées d’enchaînements ciblés avec photos, commentaires, mises en gardes… Ils sont très bien faits et personnellement je m’en sers beaucoup. Le magazine Yoga Journal a consacré son Hors-série numéro un au « Yoga spécial maison », s’il est toujours disponible, je vous le recommande.
  • Les livres de Yoga – A l’instar des magazines de Yoga, il existe énormément de livres pour les personnes souhaitant débuter ou perfectionner leur pratique avec de nombreux conseils et idées pour pratiquer seul(e).
  • Les vidéos YouTube – Les vidéos permettent de se laisser guider par un vrai professeur et donnent l’agréable sensation de suivre un cours privé. Je remercie vivement les personnes qui prennent le temps de filmer ces vidéos, c’est très pratique ! Il existe de nombreux cours en français, mais si vous parlez anglais le choix est beaucoup plus large.
  • Les cours de Yoga en ligne – Je n’ai personnellement jamais testé ces cours, néanmoins, j’ai regardé avec beaucoup d’intérêt les arguments de ces sites et leur offre me paraît tout à fait intéressante. Ces cours sont payants, mais il existe des offres d’essai.

Une fois que vous aurez choisi la ou les méthodes pour « Yoguer » en solitaire, voici quelques recommandations à respecter afin d’être certain de tirer profit de vos séances.

  • Pratiquez dans le calme à l’abri des regards. Faire du Yoga à côté d’une personne qui regarde la TV n’est pas très propice, et pour peu que ladite personne émette des commentaires, vous pouvez dire adieu à l’effet apaisant et recentrant de votre séance.
  • Pratiquez l’estomac vide. Inutile de disserter sur le fait qu’effectuer des torsions et Adho Mukha à répétition en pleine digestion n’est pas très pertinent.
  • Ne faites pas l’impasse sur les échauffements. Même brefs, les échauffements sont très utiles et ne doivent pas être laissés de côté.
  • Respectez vos limites. Ceci est valable lors des cours collectifs mais l’est particulièrement lorsque vous êtes seul chez vous. Soyez très doux et à l’écoute de vos sensations, et évitez si possible de vous lancer à la conquête d’asanas vertigineux. Oui, il est tout à fait possible de se blesser au Yoga !
  • N’oubliez pas de bien respirer. Il serait fort dommage d’oublier de respirer correctement et d’effectuer la séance en apnée. Si vous êtes familier avec la respiration Ujjayi, je vous invite à l’activer dès le début de la séance. Si vous connaissez d’autres pranayamas, vous pouvez bien sûr effectuer quelques cycles au début ou à la fin de la séance. Vous pouvez également consacrer des séances complètes à ces techniques de respiration.
  • N’oubliez pas Savasana. Laissez-moi illustrer cette recommandation par une anecdote. « Un jour une avocate indienne de renom et par conséquent débordée, demanda au célèbre maître BKS Iyengar quel était le secret d’une séance de Yoga courte et efficace. La réponse de ce dernier fut brève et efficiente : 2 minutes de Sirsasana, 5 minutes de Sarvangasana et aussi longtemps que possible Savasana ». Sans cet asana, les bénéfices de la séance écoulée sont amoindris. Prenez le temps de faire le cadavre, cela en vaut la peine.

Maintenant que vous avez quelques clés pour vous jeter à l’eau, gardez en tête que ce moment doit toujours être associé à la détente et au plaisir. Détachez-vous de la notion de perfection et de résultat, le plus important est la régularité. Rapidement, vous apprendrez à identifier vos besoins et à être plus en phase avec vous-même, et surtout, pour approfondirez votre connaissance de yoga.

Bon voyage !

 

Caroline Talbot

Caroline découvre le Yoga il y a quelques années en parallèle de ses études d’Art Dramatique à Paris. Très vite, elle s’aperçoit à quel point cette pratique lui est bénéfique tant sur le plan émotionnel que physique. En 2015, alors qu’elle traverse une période pleine d’interrogations et affronte les effets secondaires d’une maladie auto immune, le Yoga se révèle d’un immense secours. Elle décide alors de lui consacrer toute son énergie et attention, abandonne sa vie parisienne et ses ambitions artistiques. Elle se forme au métier de professeur de Yoga Vinyasa en Inde à Mysore au sein de l’école Samyak Yoga et en Yoga pré et post natal à Paris à l’institut De Gasquet. Elle continuera son cursus aupres de l’institut de Gasquet en juillet 2018 en Yoga et santé. Comblée par ces enseignements, elle transmet à son tour, humblement mais avec beaucoup de passion (à Toulouse!) ce qu’elle a appris et continue d’apprendre chaque jour. Retrouvez Caroline sur son site : www.flow-yoga.fr

 

Très belle journée, Namaste

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

Photos : iStock / VisualCommunication