Méditation de pleine conscience : quid, pourquoi, pour qui ?

Méditation de pleine conscience

Depuis quelques années, la méditation a investi nos hôpitaux. Cette technique est utilisée par le corps médical afin de lutter contre les effets du stress, mais aussi comme outil préventif contre les rechutes de dépression. Enfin, on l’applique pour la gestion des maladies graves comme le cancer.

Pour autant, ce terme aux connotations asiatiques est souvent mal connu et mal compris en France, bien que la méditation ait été et soit toujours pratiquée par certains membres de congrégations catholiques. Ainsi, Saint Ignace de Loyola avait rédigé il y a plusieurs siècles un ouvrage d’exercices spirituels méditatifs.

La méditation regroupe un ensemble de techniques très variées, aux objectifs divers, mais ayant en commun une transformation de l’esprit. Ainsi les bouddhistes par exemple ont mis au point des méditations spécifiques : les unes pour éveiller en nous les sentiments de bienveillance et de bonté, d’autres pour se familiariser avec la mort… Comme un sportif entraîne son corps par le biais d’exercices spécifiques en fonction de ses objectifs, le méditant entraîne son esprit, à l’aide de techniques variées.

Qu’en est-il exactement de cette méditation de pleine conscience que l’on voit émerger en France et utilisée par le corps médical ? Tout d’abord, il est important de préciser que cette technique est laïque, et qu’elle peut-être pratiquée quelque soit la religion de celui qui s’y adonne.

Elle a été mise au point par un médecin américain à la fin des années 70, Jon Kabat-Zinn. Concrètement, il s’agit de se recentrer afin de réapprendre à être présent à la vie, à ce qui nous arrive, sans pour autant chercher à le modifier. Dans un premier temps, il s’agit tout simplement d’apprendre à décoder son corps : repérer les symptômes physiques de malaise ou de stress, sources de pensées négatives et y faire face. Plus spécifiquement, ce médecin a ensuite mis au point deux protocoles afin d’apprendre à réduire son stress, et à le gérer : le MBSR et MBCT* Ces techniques sont utilisées pour aider les personnes dépressives à éviter les rechutes. Elle se décline également pour les questions de poids : certains nutritionnistes s’en servent.

Même en parfaite santé, on peut pratiquer pour vivre mieux et se sentir plus présent. Cette technique est donc naturelle, gratuite, et ceux qui s’y adonnent s’engagent à y consacrer une heure par jour. De nombreux témoignages montrent son efficacité : certains ont réussi à comprendre les mécanismes de leur alcoolisme, et à s’en défaire, d’autres ont substitué la méditation de pleine conscience aux médicaments anxiolitiques… Bref, la méditation de pleine conscience est une voie à explorer pour mieux se comprendre, et vivre en harmonie avec soi et les autres.

 

Marie Thoris

 

*MBSR : Mindfulness Based Stress Reduction

MBCT : Mindfulness Based Cognitive Therapy.

Voir aussi le site http://www.association-mindfulness.org/