Méditation, trouvez votre chemin

Meditation

Par  Amanda Mascarelli

Choisir un style de méditation n’est pas toujours simple, un peu comme quand on débute en yoga et qu’on ne sait pas trop quel cours choisir. Surtout en Occident, où les styles de méditation ont été fusionnés dans des styles hybrides, comme le yoga (hot vinyasa flow, power yin, etc..) Même en Inde, berceau de la méditation, plusieurs termes désignent la méditation. Tous les styles de méditation ont pour objectif de cultiver l’esprit consciemment, mais tous les styles ne sont pas adaptés à tout le monde. Si la pleine conscience ne vous attire pas, voici d’autres techniques qui pourraient mieux convenir à votre personnalité et à la période que vous traversez.

Tout d’abord : pour faire simple, la « pleine conscience » (mindfulness en anglais) consiste à se focaliser sur l’instant présent et sur les sensations. On peut s’aider d’un objet (la respiration), d’une sensation (marcher), d’un son, d’une image ou autre, le but étant de cultiver la stabilité du mental. Certains des styles suivants sont proches de la pleine conscience, d’autres vont plus loin dans le questionnement et d’autres ont recours à différentes techniques, comme l’utilisation d’un objet ou la manipulation de la respiration, pour modifier l’état de conscience. Comme la pleine conscience, certaines méthodes tiennent leurs racines de la tradition bouddhiste, et d’autres sont issues de la méditation hindoue.

Si vous êtes prêt pour l’éveil… 

essayez la méditation vipassana : en sanskrit, ce mot signifie « voir en profondeur », et est souvent traduit par « vision profonde, vue pénétrante, vision intuitive ». Il fait référence à plusieurs techniques de méditation qui aident le pratiquant à accéder à un niveau de conscience supérieur, à contempler la « réalité » et à faire l’expérience de l’impermanence. Dans la technique classique, une tradition bouddhiste vieille de 2 500 ans, vous vous concentrez d’abord sur la respiration. La vision profonde peut venir naturellement, une fois que vous aurez calmé l’esprit. Vous pouvez aussi ajouter des techniques avancées qui consistent à analyser des concepts en utilisant des accessoires.

Si vous souhaitez pratiquer à votre bureau…

essayez la méditation Dzogchen : cette forme de méditation tantrique vous demande d’avoir conscience de tout, et, par conséquent, n’a pas d’objet. Elle se pratique les yeux ouverts, en évitant de mettre des noms sur des pensées, sensations ou sentiments.

Si vous cherchez la rémission…

essayez la méditation loving kindness : cette méthode a beaucoup de succès en Occident. Elle se rapproche de certaines traditions tibétaines qui consistent à développer la compassion, mais c’est une forme de méditation assez récente. Elle consiste à répéter un mantra pour se libérer de la peur et de la souffrance, puis à rediriger le sentiment généré vers différentes personnes de son entourage et soi-même.

Si vous souhaitez quitter votre corps…

essayez la méditation transcendantale : c’est une forme de méditation hindoue, ou vedanta, dont l’objectif est de transcender, ou de s’élever au-dessus de tout ce qui est impermanent. Vous êtes assis dans une position de méditation et vous vous concentrez sur un mantra et modifiez activement votre souffle afin d’altérer votre état d’esprit.

Si vous avez besoin d’énergie…

essayez la méditation kundalini : kundalini désigne un type de yoga, mais c’est également une philosophie et le nom de l’énergie en yoga tantrique et dans les pratiques spirituelles hindoues. Cette énergie est cultivée à travers les chakras, de la base de la colonne vertébrale au sommet du crâne puis vers l’avant. Dans la méditation kundalini, vous utilisez votre respiration pour faire circuler l’énergie vers le haut dans le but de modifier votre état d’esprit, dans l’attente du moment où l’énergie est réduite à une forme pure, simple, semblable à celle du sommeil, de l’orgasme ou de la mort.

Si vous avez du mal à rester assis…

essayez le qi gong : à l’instar de la kundalini, le qi gong est une méthode de méditation taoïste qui utilise le souffle pour faire circuler l’énergie à travers le corps, et finit par altérer la conscience.

Si vous avez besoin de règles…

essayez la méditation zazen : le zazen est une pratique zen très exigeante, avec des indications sur la position des yeux, des mains et du corps. C’est une méthode qui consiste à être simplement assis, comme Bouddha l’a fait il y a des milliers d’années. Vous êtes assis, sans vous concentrer sur un objet, jusqu’à ce que votre capacité innée à voir la réalité surgisse.

Amanda Mascarelli est journaliste indépendante à Denver, aux États-Unis. Elle espère vivement que la pleine conscience pourra l’aider à gérer la pression du quotidien, entre sa carrière professionnelle et sa vie de maman.

Retrouvez notre dossier complet sur la méditation dans notre Yoga Journal N°2