Pratique à la maison pour déployer son courage

Pratiquer a la maison deployer son courage

Par Kiyomi Takahashi

DE LA CRÉATIVITÉ. Partir à la conquête des désirs les plus profonds de notre cœur demande de la créativité et du courage, deux notions que le Kundalinî Yoga peut vous aider à ranimer. Cette pratique, qui nous a été transmise par Yogi Bhajan, maître du Kundalinî Yoga, permet de faire remonter notre énergie vers le cœur grâce à des mouvements énergétiques qui activent et renforcent notre plexus nerveux inférieur, autrement dit notre centre instinctif et « viscéral », correspondant à la zone située sous le nombril, qui abrite nos organes digestifs. La pratique du Kundalinî Yoga procure un sentiment de stabilité particulièrement utile lorsque nous faisons un pas vers l’inconnu, que nous nous trouvons à la fois face à un défi et à nos peurs. De plus, la méditation d’usage à la fin de cette pratique peut vous aider à redécouvrir qui vous êtes vraiment et à poursuivre vos désirs les plus profonds et les plus sincères. Le Kundalinî Yoga peut également être un moyen d’affiner les objectifs que vous vous êtes déjà fixés en vous permettant de faire les ajustements nécessaires et de maintenir le cap face aux inévitables distractions que vous rencontrerez en chemin.

 

Travail préliminaire

Dire ou entonner le mantra Ong namo guru dev namo à trois reprises. On peut le traduire par « Je m’incline devant ma plus haute conscience, je m’incline devant l’enseignant intérieur divin ». Il est récité au début de chaque pratique de Kundalinî Yoga pour se préparer à écouter la divinité et la sagesse qui se cachent au fond de chacun d’entre nous.

 

Conseils pratiques

  1. Réalisez les postures dans l’ordre, l’une après l’autre, si possible sans faire d’impasse. Vous pouvez toutefois les modifier de façon à ménager une blessure ou pour les adapter à votre niveau actuel de force et de souplesse.
  2. Démarrez doucement, en faisant des pauses dès que vous en ressentez le besoin, pour arriver petit à petit à tenir la posture le temps imparti. Reposez-vous 30 à 60 secondes au minimum entre chaque posture.

 

1 Course sur place
Démarrez l’exercice en position debout, le haut des bras tiré vers l’arrière, les avant-bras parallèles au sol, poings serrés se faisant face. En alternant d’un côté puis de l’autre, levez un genou aussi haut que possible en donnant un coup de poing vers l’avant avec votre bras opposé de façon à ce qu’il soit tendu, puis tirez-le vers l’arrière pour retrouver la position initiale. Le mouvement doit être énergique. Répétez pendant 2 minutes.

 

2 Éradiquer l’ego
Assis en tailleur, activez Jâlandhara Bandha (fermeture de la gorge ou du cou). Pour engager le blocage, gardez le dos bien droit et étirez l’arrière du cou de façon à ce que votre menton retombe naturellement sur la base avant de votre cou. Repliez les premières phalanges de vos doigts sur la partie charnue des paumes et étirez vos pouces vers l’extérieur, face à face, au-dessus de votre tête. Commencez la respiration du feu, une respiration rythmée et continue par les narines, en tirant le nombril vers l’arrière et vers le haut lors de chaque expiration. Comptez environ 40 à 60 cycles respiratoires par minute pour commencer, puis augmentez la cadence lorsque vous vous sentez prêt. Pour terminer, prenez une grande inspiration ; retenez votre souffle et faites se toucher vos pouces au-dessus de votre tête. Expirez pour relâcher les bras vers le bas et touchez le sol avec vos doigts.

 

Dossier complet à retrouver dans votre Yoga journal N°12 
Excellent début de semaine, Namaste

 

© Photos : Ian Spanier ; Modèle : Kiyomi Takahashi

Débardeur et pantalon : Alo Yoga ; Brassière : Gapfit.