Régime en pleine conscience 4ème semaine

Cup of tea with thyme herb and lemon slices

Dans ce dossier complet à retrouver dans votre Yoga Journal N°8, découvrez les différentes étapes pour adopter les bons réglages alimentaires en 8 semaines.

Gérez les difficultés

Il y aura toujours, à un endroit ou à un autre de votre chemin, quelque chose pour vous faire trébucher. C’est la manière dont vous réagissez à ces difficultés – et vos plans pour y réagir – qui vous permettra de garder le cap.

Jours 22 à 24 Faites du yoga tous les jours (encore). Si vous n’avez pas trouvé le temps de faire du yoga ou de méditer tous les jours, essayez de pratiquer à divers moments de la journée. Ensuite, dressez un tableau pour déterminer ce qui vous fait le plus de bien et ce qui est le plus pratique pour vous, parce que c’est ce qui sera le plus facile à tenir dans la durée.

 

Jour                       MOMENT DE LA JOURNÉE          AGRÉABLE           PRATIQUE

Jour 22                          Matin

Jour 23                          Après-midi

Jour 24                           Soir

 

Jour 25 Évacuez le stress comme les animaux. En l’absence d’exutoire à notre stress, on risque de manger pour décompresser, et généralement, on se tournera vers des aliments riches en sucres lents et rapides, qui stimulent la sécrétion de la sérotonine, l’hormone du bien-être. La solution, pour Annie B. Kay, consiste à évacuer le stress autrement. « Les animaux secouent leur corps et leur tête et, généralement, ils bougent beaucoup après une situation stressante », souligne-t-elle. « Ils se débarrassent ainsi de leur trop-plein d’énergie et des hormones du stress que produit le corps. En faisant la même chose, nous pouvons gérer nos émotions plus sainement qu’en nous gavant de nourriture. Et si ce n’est ni le moment ni l’endroit de remuer comme un chiot, levez-vous et faites quelques pas », suggère Annie B. Kay. N’importe quel type de mouvement vous aidera à décompresser et à ne pas vous lâcher sur la nourriture.

Jour 26 Dressez une liste de vos interdits, et brûlez-la. À votre plume ! Notez toutes les « règles » que vous essayez de suivre : pas de sucre, de gluten, de dessert, de café, d’alcool, et ainsi de suite. Ensuite, demandez-vous vraiment pourquoi ces interdits ont été jusqu’à présent difficiles, voire impossibles à respecter, recommande Leslie J. Bonci, directrice du service de nutrition sportive du UPMC Center for Sports Medicine, à Pittsburgh. « Et une fois que vous avez compris pourquoi ces vieux interdits ne sont pas réalistes pour vous, jetez votre liste ! »

Jour 27 Imaginez-vous sur la ligne d’arrivée. Jules Peláez, professeure de yoga dans le Colorado et cofondatrice de Conscious Cleanse, raconte que c’est ce qu’elle fait quand elle a besoin d’un petit coup de pouce pour ne pas flancher :

1 Fermez les yeux et imaginez-vous dans votre petit coin de paradis à vous : l’endroit sur Terre où vous vous sentez le plus heureux et le plus centré. Prenez quelques instants pour observer toute la beauté qui vous entoure.

2 Une fois que vous êtes là, regardez devant vous : vous remarquez la présence d’une personne. Marchez lentement vers elle. À mesure que vous vous en approchez, son image devient plus nette : c’est vous à la fin de la journée, quand vous aurez atteint vos objectifs.

3 Comment vous sentez-vous maintenant que vous avez accompli tout ce que vous vouliez ? Que dégagez-vous ? Quel message votre moi de ce soir voudrait-il envoyer à votre moi actuel, qui est en train de vivre cette journée ? « Bravo, tu y es arrivé » ? Ou « Tu y es presque » ?

De nombreux travaux indiquent que les pratiques mentales comme celle-ci sont presque aussi efficaces que les pratiques physiques pour nous aider à garder le cap. Selon une étude publiée par Neuropsychologia, les mêmes circuits du cerveau sont activés quand une personne imagine soulever des poids que quand elle le fait. Mais attention : ne vous enfermez pas dans vos pensées ! Quelqu’un qui vit trop dans l’imaginaire risque de devenir moins ambitieux, fait savoir une étude que l’on peut lire dans le Journal of Experimental Social Psychology. Alors visualisez vos objectifs, mais n’oubliez pas de mettre la main à la pâte pour les atteindre.

Jour 28 Prenez quelqu’un dans vos bras. Des recherches montrent que toute forme de contact physique – prendre quelqu’un dans ses bras, l’embrasser ou lui serrer la main – peut stimuler la production d’ocytocine, une substance sécrétée par le cerveau qui semble contribuer à contrôler l’appétit. Il est démontré que l’ocytocine facilite la gestion du manque de drogue et, pour les experts, elle pourrait aussi aider à gérer les envies alimentaires.

 Dossier complet à retrouver dans votre Yoga Journal N°8

Très belle journée,

Namaste