Retraite yoga : 7 raisons de sauter le pas

Yoga teacher helping students at class

Par Caroline Kulko

 

 

Depuis que vous pratiquez le yoga, vous avez certainement déjà entendu parler de retraites ou de stages, sans pour autant jamais oser vous y inscrire.

Peut-être vous êtes-vous déjà dit : « Ce n’est pas pour moi, je pratique depuis 4 mois seulement. », « Trop intense physiquement, je ne réussirai pas à suivre le rythme ! », « Les retraites, c’est seulement pour les initiés. », etc.

 

Bas les clichés, la retraite yoga est pour tous et tous les niveaux !

 

Voilà 2 ans que le yoga fait partie de ma vie, et mon premier stage a eu lieu… 5 mois après que j’aie commencé.

 

De mon expérience, j’ai listé 7 bonnes raisons que vous aurez à partir en retraite yoga, le sourire aux lèvres et le tapis sous le bras.

 

1. Quitter votre environnement habituel

 

En rejoignant un stage ou une retraite yoga, à l’étranger ou à 100 kilomètres de chez vous, vous quittez votre routine, vous quittez la grisaille hivernale qui met en berne votre moral, les tracas liés aux transports, au travail.

En changeant d’environnement le temps de quelques jours, vous verrez les choses différemment. Le sentiment est similaire à celui qu’on a durant les vacances : voir de nouveaux paysages fait du bien, être loin des habitudes nous apaise, se trouver dans un lieu qu’on ne connaît pas agite notre curiosité, nous stimule… Bref ! Ça réveille l’esprit !

 

2. Prendre le temps pour votre pratique

Je ne doute pas que lorsque vous êtes à votre cours de yoga, vous faites tout pour être dans le moment présent. Mais ne vous est-il jamais arrivé d’être distrait ? De penser à votre travail alors que vous étiez en train de faire la posture du chien tête en bas ? De penser au menu que vous alliez préparer en rentrant de votre cours ?

Idem si vous pratiquez à la maison. Même s’il n’y a que votre tapis et vous, enfermés dans une pièce, sans bruit, vous avez toujours tendance à jeter un œil sur votre smartphone qui vient de sonner parce que vous avez reçu un message.

 

Lors de votre retraite, vous allez dédier votre temps à votre pratique. Le fait de changer d’environnement, de lieu, de cadre, et d’être loin de votre quotidien, vous aidera à être ancré dans l’instant.

 

3. Fuir votre smartphone

C’est justement la première chose que j’ai faite lors de mon arrivée sur le lieu de mon stage de yoga en mars 2017.

Un dernier message à mon compagnon pour lui signifier que le trajet s’était bien passé, et hop, téléphone éteint, rangé dans mon sac durant 5 jours entiers.

J’ai tenu sans mal. Pas question de le rallumer, de vérifier si j’avais des appels en absence, ou de consulter Facebook ou Instagram.

En faisant le choix de me retirer durant 5 jours, je me consacrais pleinement à mon bien-être et à ma pratique du yoga. Pas à ce qui pouvait se passer ailleurs !

 

Allez-y, faites l’expérience ! Déconnectez-vous de vos amis, votre famille, vos notifications push, vos emails, etc., durant cette retraite. C’est un moment pour vous.

Vous verrez lorsque vous allumerez à nouveau votre téléphone, vous n’aurez rien raté ;).

 

4. Faire ce que vous reportez habituellement

Lire par exemple ! En finissant mon bagage la veille de mon départ, j’ai ajouté dans mes affaires un livre que je n’avais pas ouvert depuis son achat.

 

Durant mon stage, entre les cours, les randonnées et les moments de temps libre, et n’ayant pas entre mes mains cet objet addictif que l’on nomme smartphone, il ne me restait plus qu’à lire. Et je peux fièrement dire qu’à l’issue des 5 jours, j’avais commencé et terminé mon livre :).

 

Bref ! Cet exemple pour montrer qu’il s’agisse de lire ou d’autre chose, la retraite yoga est aussi une formidable opportunité pour consacrer du temps à ce que vous aimez faire, et que vous repoussez habituellement.

 

5. Rencontrer d’autres yogis et yoginis

Cela paraît évident mais il semble bon de le rappeler. La retraite yoga vous amène à rencontrer et discuter avec d’autres personnes qui sont là pour les mêmes raisons que vous. Et partager une activité créée des liens, rapproche les gens, leur permet d’échanger conseils et bonnes pratiques. Et qui sait, peut-être que des amitiés peuvent se créer ?

 

6. Perfectionner votre pratique…

Dès le départ, je me suis rendu compte que le Vinyasa était le type de yoga qui me convenait le mieux.

En plus du cours hebdomadaire au studio et de ma pratique personnelle à la maison, je recherche systématiquement les évènements yoga près de chez moi. Et puis j’ai trouvé un studio qui propose 2 workshops Vinyasa / Ashtanga par mois le samedi. J’y participe fréquemment et améliore ainsi ma pratique.

 

Dans la même logique, je cherche toujours à rejoindre des stages de yoga avec un focus sur le Vinyasa.

Alors si vous souhaitez approfondir votre pratique du Vinyasa par exemple, le stage est un excellent moyen d’y parvenir.

 

7. … Ou découvrir d’autres types de yoga

Connaissez-vous le yoga Nidra ? Le Kundalini ? Et le yoga restauratif ? Peut-être avez-vous déjà entendu ces termes sans vraiment savoir leurs caractéristiques et ce qu’ils apportent au corps et à l’esprit. Car oui, bien souvent, on se rend au même cours du mardi soir à 19h00, sans avoir la possibilité d’aller au cours de Yin yoga à 11h30 le jeudi matin (métro, boulot, dodo).

Alors ne serait-ce pas l’occasion de tester ces nouvelles pratiques lors de votre prochaine retraite ?

 

Ce sont 7 raisons qui m’ont poussées à participer à au moins une retraite yoga chaque année.

Mais cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Il existe une multitude d’autres raisons qui vous donneront certainement l’envie de participer à votre prochaine retraite.

Pensez à vous renseigner auprès de votre studio, de votre professeur, ou même à regarder sur les sites web dédiés. Il en existe partout dans le monde et à toutes périodes !

 

Découvrez toutes les retraites organisées par Yoga Journal ici

 

 

Très belle journée, Namaste

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

Photo : iStock