Sauver la planète, petit geste par petit geste

LaCabaneAntiGaspi

On rencontre… La Cabane Anti-gaspi

Marie Cochard, éco-convaincue, est l’une de celles qui croient que chaque geste effectué dans sa vie quotidienne (aussi minime soit-il) a un impact nettement plus grand qu’on ne l’imagine sur notre environnement. A ce propos, elle cite Charles Beaudelaire « Une suite de petites volontés fait un gros résultat ». On retrouve sur son blog de La Cabane Anti-gaspi ce qui fait le sel de son écriture : un ton vif et enlevé, un regard joyeusement frais et optimiste. En véritable amoureuse de la nature et depuis sa fameuse « cabane » en bois située au nez et à la barbe des embruns du Bassin d’Arcachon, la green family aspire, de facto, à un art de vivre qui saurait conjuguer bio et beau.

Marie, pouvez-vous nous dire qui vous êtes en quelques mots ?

Une journaliste résolument positive, spécialisée dans l’éco art de vivre et les initiatives durables, auteur du blog La Cabane Anti-gaspi et du livre « Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire » à paraître le 2 juin aux Éditions Eyrolles. Heureuse épouse d’un directeur artistique, je suis également la maman comblée de deux enfants prénommés Merlin et Myrtille, petits bourgeons qui me rapprochent chaque jour un peu plus de la nature.

Pourquoi un blog sur l’éco art de vivre ?

Parce que mon métier me donne l’opportunité de rencontrer nombre de personnes dont la démarche s’inscrit dans le respect de l’homme et de l’environnement et que l’on ne ressort jamais tout à fait indemne de ces moments d’échange. Exit le prosélytisme, il s’agit avec La Cabane Anti-gaspi de partager mes découvertes de gestes « zéro déchet », « anti-gaspi »… extrêmement concrets, très simples à appliquer et à fortiori, de susciter chez les lecteurs l’envie de les mettre à profit ! J’ai l’intime conviction que de petits succès en petit succès, on parvient plus aisément aux grandes victoires !

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de gestes concrets ?

Manger local en s’approvisionnant chez les petits producteurs voisins, remplacer les cotons à démaquiller jetables par des disques lavables afin de réduire sa production de déchets, manger «sauvage» en redécouvrant entre autres les mauvaises herbes (orties, pissenlits, plantain, pourpier potager…, s’amuser à faire « maison » (produits ménagers, goûter des enfants…), voyager « slow », inciter les plus petits à se comporter en éco-citoyens par des activités « nature » avec des ateliers d’observation des insectes dans nos jardins, etc…

Parlez-nous un peu de votre livre sur Les épluchures…

Leur image a longtemps été écornée ! Cependant à l’heure du biologique, de l’écologique et de la lutte contre le gaspillage alimentaire, plus question de jeter ces épluchures aux multiples bienfaits et aux usages insoupçonnés ! Les recycler, permet de réduire considérablement sa production de déchets ménagers (les brûler est une hérésie quand on sait qu’elles sont constituées à 90% d’eau !), de profiter de leur incontestable bénéfice (car la plupart contiennent bien plus de nutriments et autres anti-oxydants que la chair du légume ou du fruit) et surtout de beaucoup s’amuser ! Aussi, comme une évidence, s’est imposée l’idée de constituer un abécédaire de trucs et astuces glanés pour la plupart auprès des anciens (maîtres en matière de recyclage!) afin que chacun puisse se remémorer et réhabiliter leurs usages oubliés !

Avez-vous quelques anecdotes parlantes à ce sujet ?

Oui ! Peu de personnes savent qu’en Chine on grignote les pépins de melon, qu’en Iran, on se régale de peau de pastèque confite et qu’au Canada, on peut siroter une boisson de queues de fraises… Saviez-vous que placée dans le réservoir de la cafetière, du lave-vaisselle ou encore des toilettes, la coquille d’huitre fixe le tartre, que les écorces d’agrumes sont d’incroyables dégraissants, que la coquille d’oeuf peut faire office d’éponge à récurer la vaisselle et qu’en Italie les noyaux d’olive servent de combustible permettant de se chauffer ? Et ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’alternatives d’utilisation en cuisine, au jardin, en beauté ou en soin ! Nos bio-déchets sont en réalité des trésors inestimables…

Il ne nous reste plus qu’à éplucher l’ouvrage dans son intégralité…

Pour retrouver l’actualité de Marie et obtenir des conseils sur l’éco art de vivre, consultez son blog sans attendre !

www.lacabane-antigaspi.com

Marie est aussi une de nos contributrices au magazine Yoga Journal, elle sélectionne pour nous des produits éthiques et responsables et une blogueuse en « cosm’éthique ».

Pour info, Marie participera au premier Festival Zero Waste les 30 juin, 1er et 2 juillet 2016, qui aura lieu au cabaret sauvage, Paris 19ème.

 Belle journée, Namasté

 

Crédit Photo : Margaux Vié