Un yoga trop tendance ?

Un yoga trop tendance

Livres, magazines, sites internet, blogs, chaînes YouTube. Si une marque avait été déposée, le Yoga® serait déjà côté en bourse ! Un tel succès génère naturellement des envies, railleries et détournements. Les réseaux sociaux se font l’écho d’épiphénomènes qui ont le don de faire rigoler ou soupirer : le yoga avec les chèvres (Goat Yoga), le yoga de la bière (Beer Yoga) mais le pompon, c’est le yoga de la fureur (Rage Yoga), dans lequel le doigt d’honneur est de rigueur !

On pourrait s’indigner, avoir peur, se demander si tout ne va pas à vau-l’eau dans cette société sans repères… ou sourire et attendre que cela passe, comme le propose Eva Ruchpaul, 54 années d’enseignement à son actif. Sans condescendance mais avec la sérénité de l’expérience, elle affirme que « le yoga en a vu d’autres ». Avec une poignée d’enseignants, elle a fait partie des précurseurs qui ont véritablement popularisé et structuré le yoga en France, et dont on vous parle dans le dossier central.

Figure incontournable des années 1960, 70, 80 et plus, Eva Ruchpaul est pour nous autres, yogis du XXIe siècle, un repère. Celui qui nous manque pour prendre de la distance et réaliser à quel point l’affaire du « yoga de la bière » n’est qu’une broutille insignifiante dans l’histoire du yoga et des hommes. C’est davantage un indicateur de l’effet « caisse de résonance » d’Internet que d’une tendance dans le yoga. Découvrir et écouter ces grands noms qui ont forgé le yoga en France, c’est quitter les récifs du nombrilisme sur lesquels Internet nous a fait échouer. C’est ne plus être sous l’influence des communautés qui se font et se défont au gré des modes, façon raz-de-marée.

Aujourd’hui, le yoga continue d’évoluer et de se diversifier. Les générations présentes et futures n’ont pas moins de pierres à apporter à l’édifice du yoga que celle d’Eva Ruchpaul, mais il est certainement trop tôt pour savoir quelles pierres sont mal scellées et retomberont dans l’oubli de l’histoire, lesquelles sont creuses et s’effriteront au fil des ans et lesquelles s’ajouteront aux fondations d’une maison qui s’agrandit. Une chose est sûre, le yoga de la bière fera pschitt !

Anaïs Joseph

Retrouvez les dossiers centraux et édito d’Anaïs dans Yoga Journal et participez à une retraite de yoga avec Anaïs et Anne Piovesan (naturopathe spécialisée en alimentation saine) du 13 au 16 juillet en Normandie.

Très belle journée, Namaste