Yoga à la maison, les règles d’or à respecter

Yoga a la maison les regles dor

Consacrez un espace à votre pratique

Avoir un espace consacré au yoga peut vous aider. En pratiquant tous les jours au même endroit, vous serez plus attentif aux changements qui y surviennent, par exemple aux variations de luminosité au fil des saisons. Consacrer un espace spécifique au yoga est une forme d’engagement, vous lui faites littéralement de la place dans votre vie. N’importe quel endroit peut convenir. « Grand, petit, peu importe », selon Jagatjoti S. Khalsa, auteur de Altar Your Space.

Respectez votre planning

Décidez de la durée de votre séance et tenez bon. « Même si vous commencez à contrecœur, vous réaliserez que 15 minutes sont vite passées et vous aurez probablement envie d’en faire plus », affirme Sarah Powers.

Faites simple

Enfin prêt ? Demandez-vous avant de commencer quelles parties de votre corps ont besoin de cette séance. Vos hanches réclament des postures d’ouverture ? Vos épaules aimeraient être étirées ? Votre dos se languit du besoin de flexions avant et arrière ? Pour cela, rien de mieux que de vous familiariser avec les postures – postures debout, flexions avant, torsions, flexions arrière, postures inversées – pour composer votre séquence toute personnelle. Si vous souffrez des hanches et que vos épaules sont crispées à force de rester assis devant votre ordinateur, faites quatre postures d’ouverture de hanche, quatre postures d’ouverture des épaules et quelques torsions (voir la section 3, à partir de la page 31, pour concocter la séance dont vous avez besoin).

Prévoyez, avant de débuter votre séance, quelles postures ou quels enchaînements travailler. Pour vous aider, reportez-vous aux 22 séquences imaginées par des enseignants aguerris : pratiques matinales, relaxantes, tonifiantes ou soulageant des douleurs chroniques.

 

Comment gâcher votre séance ?

En se laissant distraire. Ne laissez pas votre Smartphone à côté du tapis, vous risquez de guetter les messages qui arrivent. Vous serez vite tenté de les consulter en pleine posture du Cobra, certain que cela ne vous prendra qu’une seconde. Si vous vous interrompez pour répondre à un e-mail, il y a de fortes chances que vous répondiez à un deuxième et, de fil en aiguille, vous interromprez votre pratique en jurant de la reprendre le lendemain.

En étant laxiste. Si vous attendez d’être dans le bon état d’esprit pour dérouler votre tapis, vous risquez d’attendre longtemps, surtout si vous êtes très occupé. Vous suivez votre intuition, ce qui est une bonne chose, mais si vous n’observez pas un minimum de discipline il y a peu de chance que vous arriviez à pratiquer régulièrement. N’attendez pas d’avoir vraiment besoin de votre séance de yoga pour vous lancer !

En procrastinant. Vous savez que vous devez faire du yoga à un horaire donné mais vous avez d’autres priorités. Vous devez finir un travail, vous avez un petit creux, votre série préférée vient d’être mise en ligne sur Netflix : vous trouverez toujours une bonne excuse. Faites plutôt de votre séance de yoga votre meilleure alliée pour remettre à plus tard tout le reste.

En perdant le rythme. C’est la suite logique des étapes précédentes. Vous vous dites : « J’ai raté ma séance d’hier, alors aucune importance si je reporte celle d’aujourd’hui ». Et un cycle qui peut durer plusieurs semaines voire plusieurs mois se met en place. Plus vite vous reprendrez le chemin de votre tapis de yoga, plus vite vous retrouverez votre rythme.

En cherchant l’inspiration où elle ne se trouve pas véritablement. Lire un article sur la pratique d’une autre personne n’équivaudra jamais à faire du yoga vous-même. Vous pouvez vous nourrir de l’expérience des autres mais rien ne remplacera la vôtre, sur votre tapis à vous.

Hors série spécial Yoga à la maison à retrouver avec votre Yoga Journal d’été en réseau de presse ou ici 

Très belle journée,

Namaste

© Photo : Joe Hancock

Modèle :Nancy-Kate Rau

Toute copie ou reproduction interdite