Yoga en altitude

1

Par Lionel Piovesan

 

 

Au-dessus de Bourg-d’Oisans, dans le village de Villard-Reculas, à 10 minutes de l’Alpe d’Huez, Jan et Clara ont construit un beau chalet en monobloc et en bois où Vanessa Prevost, enseignante formée au Viniyoga, dispense des ateliers pour les habitants du village et les vacanciers.

 

Au chalet Il fera beau demain, gîte 4 étoiles situé à Villard-Reculas, Jan et Clara Scholte vous reçoivent avec un franc sourire et un léger accent batave. Amoureux du coin, au sens propre, ce charmant couple néerlandais s’est formé, il y a 45 ans, à l’Alpe d’Huez, par l’entremise d’un curé, lui aussi hollandais et très baba cool. D’ailleurs, une photo qui orne un des murs représente les deux tourtereaux à l’époque, chevelu et barbu pour Jan, avec un pantalon à pattes d’éléphant pour Clara. Ils nous accueillent dans leur grand chalet en bois de conception écologique, en bois massif et pierre monobloc, composé de 3 étages et abritant 5 appartements en location, une piscine, un Jacuzzi® extérieur et un sauna. Jan l’a construit de ses mains avec l’aide de son fils et d’artisans locaux. Quand on voit l’édifice, on ne peut être qu’impressionné par la minutie et la qualité du travail réalisé. C’est beau et on s’y sent rapidement comme chez soi.

 

Vanessa Prevost, enseignante de Viniyoga formée par Claude Maréchal, les a rencontrés il y a une dizaine d’années et s’est tout de suite sentie connectée à ce couple. Vanessa habite Le Bourg-d’Oisans, un village un peu plus bas dans la vallée où trois professeurs de yoga sont installés. L’année dernière, elle donnait des cours au Palais des sports de l’Alpe d’Huez. Cette année elle a décidé, sur proposition de ses amis, de donner des cours au chalet, une fois par semaine, à quelques habitants du village et aux vacanciers de passage. Tous les jeudis matin, elle propose un atelier de yoga. Au Bourg-d’Oisans, elle enseigne à une douzaine de pratiquants réguliers dans une association qui compte une soixantaine d’inscrits, preuve que le yoga est toujours dynamique. D’ailleurs, elle note une augmentation du nombre d’hommes qui viennent pratiquer. Elle suit aussi des élèves individuellement, dans la tradition indienne, ce qui permet un contact privilégié et plus en profondeur.

 

Vanessa est venue au yoga il y a un peu plus d’une dizaine d’années. Elle l’a découvert aux États-Unis, mais sa résonance était déjà en elle depuis longtemps, notamment au travers de la danse classique. Elle est arrivée au Bourg-d’Oisans il y a onze ans. Son mari et elle venaient de Lyon ; ils souhaitaient changer de vie, autant pour eux que pour leur petite Lily Rose. C’est en s’installant qu’elle a rencontré Frédérique Martinet, professeure de yoga. Graphiste freelance en parallèle, Vanessa est devenue à son tour professeure en 2011, sur les conseils de Frédérique qui, très rapidement, lui a proposé de suivre la formation Viniyoga. Elle est toujours en post-formation avec Dominique Perret, et travaille aussi en individuel avec Sylviane Gianina qui a reçu sa formation directement de Desikachar et Krichnamacharya. D’après Vanessa, Sylviane est reliée aux autres de façon très subtile… une personne à rencontrer, assurément !

 

Notre enseignante de Viniyoga a démarré l’année dernière des week-ends yoga & cuisine ayurvédique ainsi que des stages de yoga & randonnée.

Ce qu’elle aime dans le chalet de Jan et Clara, c’est la possibilité de pratiquer dans différents espaces : en extérieur quand le temps le permet, sur les belles terrasses en bois des différents appartements, ou autour de la piscine.

Vanessa vient de commencer l’enseignement de modules en « Body Mind Centering », activité qui est arrivée il y a dix ans en France, par l’intermédiaire des danseurs. Le principe est de redonner du mouvement au corps en allant travailler en profondeur. Le premier module concerne les fluides corporels, ce qui l’a passionnée.

Elle lance actuellement de nouveaux ateliers de yoga qui s’appellent « ateliers poésie de saison corpo-éthique ». Elle trouve qu’il y a une similitude entre la poésie et le yoga. Pour elle, les poèmes, comme le yoga, sont basés sur un ressenti sur lequel on a besoin de revenir, dont on a besoin de refaire l’expérience. Cela prend du temps. Dans un poème il y a une résonance entre les mots, dans le yoga il y a l’union, le lien.

 

Le livre que Vanessa Prevost nous conseille : Le symbolisme du corps humain d’Annick de Souzenelle.

 

Comment s’y rendre ?

Suivre Le Bourg-d’Oisans puis, avant ou après la petite ville, prendre la direction d’Allemont et de Villard-Reculas. Au bout d’une petite route de montagne on arrive à l’entrée du village. Le chalet Il fera beau demain surplombe la route des vaches et domine le village et la vallée. Il est indiqué dans le village, donc facile à trouver.

www.chaletneigesoleil.com

 

Très belle journée, Namaste

 

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

© Photo Vanessa Prevost par Lionel Piovesan