Yoga Réparateur – Séquence 4

Restoratif2

Par Kate Siber

 

Quand les jours commencent à raccourcir et que le temps se rafraîchit, la plupart des mammifères se mettent à l’abri. Ils hibernent ou ralentissent simplement leur rythme tout au long de l’hiver. Ce n’est pas le cas des humains. Pour nous, la vie devient encore plus frénétique quand les températures baissent et que la saison des fêtes pointe le bout de son nez. Tandis que les défis de la vie active peuvent forger la force, la résistance et la confiance, l’hyper-productivité inhérente à notre culture nous fait facilement oublier l’un des ingrédients fondamentaux de notre épanouissement : le temps de récupération.

Les postures réparatrices, souvent réalisées à l’aide de briques, couvertures, bolsters et autres accessoires, sont conçues pour maximiser le confort et permettre aux pratiquants de lâcher prise totalement, ce qui explique qu’elles soient souvent tenues plus longtemps – entre 5 et 20 minutes. La tête est généralement positionnée au-dessous du niveau du cœur ou quasiment au même niveau, ce qui aide à provoquer les réflexes de détente du cerveau et du cœur. Pour de nombreux pratiquants occidentaux fatigués, minimiser l’effort peut sembler contre-intuitif mais cette pratique recèle de réels bienfaits, même si on a l’impression de ne pas faire grand-chose.

Outre un effet relaxant immédiat, certains élèves qui assistent régulièrement aux cours de yoga réparateur de Cole constatent également une amélioration de leurs capacités d’attention et de concentration. Cependant, les bienfaits les plus puissants pourraient être difficiles à mesurer.

« Quand le corps est profondément détendu et que le système nerveux est équilibré, l’esprit est capable d’accueillir notre expérience immédiate, » explique Bo Forbes, enseignant en yoga thérapeutique et psychologue basé à Boston, et auteur de l’ouvrage Yoga for Emotional Balance. « Au fil du temps, cette pleine conscience du corps nous aide à mettre en perspective les défis de la vie. »

 

Pour réaliser cette pratique, choisissez un endroit calme et sombre, préparez vos accessoires (si vous n’avez pas de briques ou de bolsters, servez-vous de livres et de coussins), et installez-vous dans ces postures qui vous aideront à vous reposer, digérer et recharger les batteries. Après cette pratique, vous vous sentirez plus ouvert et ressentirez davantage d’amour envers vous-même et dans vos interactions avec autrui.

 

Viparita Karani (Postures des jambes contre le mur)

  1. Placez un bolster du côté plat à 10 ou 20 centimètres du mur.
  2. Asseyez-vous sur le sol face au mur, avec une hanche contre l’une des extrémités du bolster.
  3. Baissez les épaules et la tête vers le sol, et allongez-vous sur le côté.
  4. Faites rouler le dos sur le bolster et étirer ensuite vos jambes le long du mur.
  5. Ajustez la posture en dirigeant le coccyx vers le mur jusqu’à ce qu’il glisse le long du bolster.
  6. Trouvez une position confortable pour les bras, en vous assurant de ne toucher rien d’autre que le sol. Installez-vous dans la posture et respirez.Restez dans cette posture pendant au moins 10 minutes.
  7. Pour sortir de la posture, fléchissez les genoux, repoussez le mur avec les pieds et descendez du bolster, et roulez sur le côté droit avant de vous redresser.

Cette posture est excellente quand on a les jambes et les pieds fatigués. Comme la plupart des inversions, elle a également un effet apaisant sur le système nerveux, en mettant le cœur au repos. C’est également un bon moyen de rester équilibré quand on voyage car elle favorise la circulation du sang après être resté longtemps assis.

 

Séquence par Gail Grossman

 

Découvrez la séquence complète de cette pratique de yoga réparateur dans votre magazine Yoga Journal n°5

 

Très belle journée, Namaste

 

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

© Photo : Cary Jobe – Modèle : Amanda Russcol