fbpx

2016, c’est parti ! Quelle est votre intention ?

La nouvelle année commence et partout il nous est demandé de formuler nos intentions pour 2016, ou encore de définir nos objectifs dans les milieux professionnels… On peut alors se demander si cela peut s’intégrer dans notre pratique de yoga.

Par Cécile Roubaud, enseignante de yoga

Le « Moi » dans la sagesse ancienne tibétaine

Pour répondre, j’aimerais vous présenter la vision du « Moi » des Tibétains… elle ressemble à un oignon à plusieurs couches !

La couche la plus extérieure du « Moi », qui est en contact direct avec le monde extérieur et le corps physique. C’est une couche que l’on connaît bien normalement, il suffit de se regarder dans un miroir, ou de le ressentir quand on se blesse.

Juste en-dessous se trouve la couche de la respiration, d’ailleurs vous remarquerez que lorsqu’on se sent bien dans sa peau on respire pleinement, et qu’à l’inverse, quand on se blesse, par exemple, on bloque notre respiration.

Sous la respiration se trouve le corps énergétique. Comme vous avez pu l’observer quand vous pratiquez régulièrement le yoga qui permet d’allonger le souffle, votre énergie est automatiquement plus haute.

Allons encore un degré plus loin et touchons à la couche de nos pensées. Là aussi vous avez pu noter qu’après une pratique de yoga il est difficile de se mettre en colère, car lorsque nous respirons bien, notre énergie augmente et nos pensées sont plus positives et altruistes.

Enfin nous abordons la couche la plus interne du « Moi », le Karma, qui est un concept souvent mal compris… Le Karma représente les graines que nous plantons par le biais de trois éléments : nos actions physiques (par exemple aider quelqu’un, ce qui crée un karma positif), nos paroles (comme dire des choses gentilles à quelqu’un, ce qui est aussi du karma positif) et enfin nos pensées (et nous avons, d’après les textes anciens, 65 pensées par minute, soit 65 graines plantées à la minute !).

Ce qui est intéressant dans ce schéma en oignon, c’est qu’il marche dans les deux directions et que, lorsqu’on crée du Karma positif, nos pensées sont meilleures, notre énergie aussi, nous respirons mieux, notre corps physique va mieux et … même le monde qui nous entoure nous paraît différent !

Comment appliquer cela à l’intention

Appliquons maintenant ce schéma du « Moi » au thème des intentions et voyons comment pratiquer en yogi. Nous comprendrons que formuler ses intentions, particulièrement en début d’année, est essentiel pour créer notre réalité, notre monde extérieur. L’intention en sanskrit se dit « SANKALPA », ou plus exactement San Kalpa (sahn KAL-pah). D’après Deepak Chopra ce mot est un ancien sutra qui signifie «  Mes intentions ont un pouvoir d’organisation infini ». Ce pouvoir organisation infini est la voûte créatrice de notre monde extérieur.

Un sankalpa doit se formuler sous la forme d’une phrase positive où le changement est déjà réalisé (par exemple, « je suis calme et détendu au travail »), ce qui permet d’ancrer cette nouvelle réalité en nous. La sankalpa peut concerner quelque chose d’immédiat, à court terme, ou bien à long terme (comme un objectif de vie). Il est important de comprendre qu’Il ne désigne pas un but fixé par notre intellect. Il s’agit d’un souhait profond émis au centre de notre cœur, là où réside notre vérité pure.

Pour se connecter au centre de notre cœur, il s’agit de nous poser et d’élever notre énergie, par exemple en méditant ou faisant une pratique de yoga. Nous pourrons ainsi formuler notre sankalpa avec plus de justesse.

Il est possible aussi d’élargir notre pratique à quelque chose d’artistique, en réalisant un tableau de vision (« vision board » en anglais) dont la dimension créatrice permet de ne plus être dans l’intellect pour projeter nos souhaits profonds. Pour cela munissez-vous d’anciens magazines dont les thèmes vous inspirent, (vous pouvez le faire avec vos magazines Yoga Journal) et découpez les images, les mots, qui résonnent en vous. Vous pourrez ensuite réaliser un collage sur un carton A4 ou A3 qui représentera symboliquement votre vision pour l’année 2016. Une fois votre tableau terminé, placez-le dans un endroit où vous pourrez le regarder fréquemment.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à mettre votre pratique de yoga au service de vos intentions! Je vous souhaite de semer un beau sankalpa pour la nouvelle année 2016 !

Vous souhaitez pratiquer un stage de Yoga en 2016 pour vous reconnecter à votre Moi profond, consultez nos offres : http://www.boutiqueyogi.com/13-stages

Namasté

Laisser un Commentaire