fbpx

7 conseils pour améliorer son transit intestinal

J’en conviens le sujet n’est pas des plus glamours ! Mais en France, une femme sur deux souffre de constipation.

Cette pathologie est étroitement liée à notre mode de vie trop sédentaire, et à des déséquilibres alimentaires : une trop faible consommation de fibres et un hydratation insuffisante.

Médicalement, on parle de constipation lorsqu’on va à la selle moins de 3 fois par semaine, sur une durée de plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Des solutions naturelles existent, et c’est en pensant à celles et ceux qui souffrent de ce désagrément que je vous livre ces quelques conseils !

Une meilleure alimentation pour une régulation du transit :

Pensez à augmenter vos apports en fibres. Choisissez de préférence des pains sans gluten. Les céréales sans gluten sont : le maïs, le quinoa, le sarrasin, la châtaigne, le millet, l’amarante, le riz. Les céréales contentant du gluten : le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut… découvrez le « Pain des Fleurs », au quinoa, châtaigne ou sarrasin. Un délice !

Durant cette période supprimer tous les produits « blancs ». Au profit d’aliments ½ complets ; riz ½ complet, céréales ½ complètes,  pâtes sans gluten ½ complètes…

Supprimez également tous les laitages.

Consommez d’importantes portions de légumes cuits (principalement des légumes verts). Saupoudrez-les de germe de blé, qui de part sa vitamine B1, entretient la parfaite contractilité des muscles lisses de l’intestin.

Introduisez des algues fraiches sous forme de tatare d’algues, le plus régulièrement possible : associez-les  à vos légumes, riz, gratins, potages, et poissons.

Préparez-vous des compotes de poire/pruneau. Pendant cette période évitez la banane qui constipe. Consommez des fruits frais (figues, pruneaux, abricots, raisin), ou secs (après réhydratation dans une coupelle d’eau de source).

Assaisonnez vos plats et cuisinez à l’huile d’olive (stimule la sécrétion biliaire), en association avec l’huile de pépins de courge. Vous pouvez également prendre tous les matins à jeun une cuillère à soupe d’huile d’olive.

Veillez à bien vous hydratez : buvez au moins 1.5 L d’eau par jour. Consommez une boisson chaude (tisane) au petit déjeuner, et après chacun des principaux  repas.

Les complément naturels pouvant vous soulager :

En gemmothérapie (thérapie par les bourgeons)

– Le bourgeon de sureau (Sambucus Nigra) : il favorise l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme et est particulièrement indiqué dans les cas de constipation atonique, notamment chez les personnes âgées.

– Le bourgeon d’airelle (Vaccinium Vitis-Idaea) : il est indiqué dans les cas de constipation chronique et agit comme régulateur de la motricité du côlon.

Il existe de nombreux remèdes homéopathiques pour le traitement de la constipation. Consultez un homéopathe afin qu’il détermine celui le mieux adapté à votre terrain.

Aromathérapie : les huiles essentielles

Recette SOS constipés* :

Prendre 2 gouttes de ce mélange en bouche dans un peu d’huile d’olive matin et soir.

– 3 ml d’HE de Gingembre,

– 2 ml d’HE de Basilic Exotique.

Vous pouvez également vous massez le ventre matin et soir avec 5 gouttes de ce mélange dilué dans 5 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot. Cela renforcera l’action tonique au niveau intestinal.

Choisissez des huiles de qualité issues de la culture biologique.

*L’huile essentielle à tous les étages-Dominique Baudoux-Ed. Soliflor

Et, n’oubliez pas, pratiquez une activité physique régulière. Marchez au moins 30 minutes par jour. Vous pouvez également vous offrir des massages « chinois » du côlon.

Portez-vous bien !

Anne Piovesan

Naturopathe

www.annepiovesan.fr

Laisser un Commentaire