fbpx

Chemins de vie : yoga et écologie

Chemins de vie : yoga et écologie

Nous avons demandé à des professeures de yoga ayant une sensibilité particulière à l’environnement comment s’imbriquaient dans leur quotidien nature et yoga.

Géraldine Lethenet, vivre avec la forêt

Enseigne le yoga là où le vent l’emporte

Elle a construit un nid au fond d’elle-même et a choisi la nature pour s’y déposer. Géraldine a vécu un temps dans un bus-cabane dans la forêt avec « des pirates du système » cherchant à être le plus autonomes possible. Elle continue aujourd’hui son chemin dans un camion qui la loge et la conduit d’une montagne à une plage sans jamais louper un coucher de soleil ou un lever de lune. Géraldine se réfère aussi bien à La Belle Verte de Coline Serreau, qu’au mouvement Colibris de Pierre Rabhi ou aux enseignements de Dominique Lussan, sa formatrice de yoga.

« Les âsanas sont comme un alphabet grâce auquel on stimule la circulation d’énergie dans les méridiens. Dans ce nouvel état de vibration énergétique, les sens s’affinent jusqu’à mieux percevoir les signaux “subtils” généralement assimilés à des pressentiments ou des intuitions. Ça, c’est pour l’explication, mais quand je marche en forêt je ne pense pas à cela. Quand le silence s’installe en moi, que je suis sincère dans ma présence, alors mon corps et mon esprit se mettent en “pilote automatique” : j’avance, j’avance et, à un certain moment, je sens que je dois m’arrêter là, précisément sur cette souche ou au pied de cet arbre pour méditer, créer un mandala ou chanter… Cet état, je l’appelle yoga, unité, alignement corps-cœur-esprit ; il y a mille façons d’entrer dans ces états de “transe”. Pour moi, ce n’est qu’à partir de cet état que l’on pourra construire un monde plus juste, dans lequel l’homme sera conscient de son interdépendance avec son environnement. Quoi qu’il en soit, l’humanité est vouée à quitter l’ère destructrice de Kali Yuga.* »

Yoga, énergie, alimentation, éd. Anagramme, 2009.

Le gingembre, la racine de santé, éd. Anagramme, 2011.

Mon cahier Yoga, éd. Solar, 2015.

Site : www.yoga3d.fr

*Kali Yuga : l’âge de fer, décrit dans la grande épopée indienne du Mahâbhârata comme une ère de décadence, précédée par les âges de bronze, d’argent et d’or.

Solen Mukhande, connectée à la Terre sacrée

Enseigne le Kundalini Yoga en Auvergne et ailleurs

Il suffit souvent d’un voyage pour que tout bascule. En découvrant les peuples indigènes du Brésil, Solen est aussitôt bouleversée par leur mode de vie très proche de la nature et le changement que leur imposent le capitalisme et la société occidentale. Elle fonde l’association Yogash qui œuvre pour la valorisation des traditions ancestrales. Initiée par des chamans, elle tente de relier la transformation intérieure que propose le yoga à la sensibilité que peuvent avoir les chefs amérindiens pour la Terre, une entité qu’ils considèrent comme pleinement vivante, à leur égal.

« Je ressens clairement un lien entre la conscience qu’a éveillé en moi le yoga et la façon dont les peuples indigènes vivent leur environnement. Pour eux, la nature a une âme qu’ils célèbrent à travers des cérémonies. Par exemple, fumer le tabac ce n’est pas consommer une herbe, c’est se connecter et dialoguer avec l’esprit de la plante. Malgré l’évidence avec laquelle je ressens ce lien, il m’est difficile de le présenter dans un cours de yoga. Mais cela va de pair avec la phase de transition que nous traversons. Nous vivons un changement de conscience diffus au niveau collectif. Yogi Bahjan, maître de Kundalini Yoga en Occident, a expliqué que l’on quitte l’ère du Poisson pour entrer dans l’ère du Verseau dans laquelle l’homme sera un être “auto-sensoriel”, sensible à lui-même, connecté à son intuition, qui n’aura plus besoin d’un intermédiaire pour trouver son bonheur. Le yoga accélère l’avènement de ce nouveau référentiel et, avec lui, l’émergence d’une organisation collective différente. »

Rêver une Nouvelle Terre, éd. Souffle d’or, 2012.

Sites : www.yogash.org et www.sibaterma.com

Dossier complet sur le lien qui unit le yoga et l’écologie à retrouver dans votre Yoga Journal N°7.

Très belle journée,  Namasté

Laisser un Commentaire