fbpx
  /  Espace Membre   /  Magazines   /  Yoga Journal n22   /  Coronavirus : les bons réflexes yogiques

Coronavirus : les bons réflexes yogiques

Stressé.e par le coronavirus ? Voici quelques conseils pour faire retomber la pression face à l’épidémie.

 

Par Julien Levy

 

L’actualité santé du moment focalise les esprits sur le coronavirus qui nous oblige à changer nos habitudes de vie et cristallise les inquiétudes. « Le coronavirus inquiète plus que la grippe pour deux raisons : on ne sait pas comment la maladie va évoluer et c’est un nouveau virus, alors que la grippe, on connaît », analyse le Dr Jocelyne Borel-Kuhner, médecin yogathérapeute à l’hôpital René-Dubos à Pontoise et contributrice à Yoga Journal. À l’heure où nous mettons sous presse (le 17 mars), l’épidémie de coronavirus a fait plus de 173000 malades dans le monde et dépasse les 7000 morts. La France, qui compte près de 5400 cas, vient de passer en confinement, avec l’adoption d’un nouveau mode de vie et de nombreuses questions qui s’agglutinent dans notre esprit devenu aussi embouteillé qu’une file d’attente à l’entrée des commerces d’alimentation.

Suis-je porteur(euse) du virus sans le savoir ? Est-ce que mes proches vont bien ? Combien de temps le confinement va-t-il durer ? Quand ai-je le droit de sortir ou non ? Combien y aura-il de morts ? L’économie survivra-t-elle ? Et j’en oublie sans doute… Bref, tout cela génère un stress et de nombreuses peurs. « Plus on a de peurs, plus on met en alerte notre système immunitaire qui s’affaiblit. Il est important d’éviter de se refermer sur soi-même, de rester ouvert, de bien dormir, car la fatigue et le stress augmentent les risques », prévient le Dr Borel-Kuhner.

 

Voici quelques conseils d’hygiène de vie yogiques, à appliquer à la maison, qui peuvent vous aider en cette période anxiogène.

 

 

  1. Booster le système immunitaire

« La meilleure solution avérée est de prendre 1 gramme de vitamine C tous les matins », recommande le Dr Borel-Kuhner.

Dans son livre Yoga Thérapeutique (La Plage), B.K.S. Iyengar indique des postures pour développer la force intérieure et l’immunité. Ce sont des postures d’inversion telles que les jambes au mur (virapirta karani), la Chandelle (Salamba Sarvangasana) et des postures d’hyper extension comme le Demi-Pont avec support sous le dos (Setu Bandha Srvangasana).

Enfin, privilégiez une nourriture saine, vivante et de saison.

 

 

  1. Purifier les voies respiratoires

« En l’absence de symptômes du Coronavirus, pratiquez Kapalabhati pranayama seul chez vous, dans un espace bien ventilé », conseille le Dr Borel-Kuhner. Cet exercice respiratoire est un excellent moyen de purifier les poumons et les bronches.

Pour commencer, prenez une inspiration et une expiration lentes et profondes. Inspirez à nouveau et commencez à expirer en contractant le bas ventre pour forcer l’air à sortir par de courtes expirations vives. L’inspiration sera passive entre chaque expiration active et rapide. Continuez pendant 25 à 30 expirations.

Vous pouvez également nettoyer votre nez matin et soir avec Jala Neti, voir p70 de notre Yoga Journal N°22.

 

  1. Gérer le stress

Pour cela, le yoga dans son intégralité est très efficace : postures, pranayama, méditation, mais aussi  psychologie du yoga. Pour les postures, vous avez l’embarras du choix dans votre hors-série N°6, où nous vous avions concocté des séances pour la sérénité de l’esprit, pour le sommeil et de yin yoga pour retrouver le calme intérieur. Concernant le pranayama, la respiration alternée (nadi sodhana) est un outil fabuleux. Le Dr Borel-Kuhner l’utilise avec efficacité même dans des cas de stress aigu (voir l’article Yogathérapie en p72 de Yoga Journal N°22). Pour vos séances de méditation, vous pouvez opter pour la pleine conscience, mais aussi pour la méditation sur la bienveillance ou la gratitude. Enfin, le tulsi ou basilic sacré, considéré en ayurveda comme la reine des plantes, est réputé pour son action anti-stress et booster de l’immunité.

 

  1. Apaiser les peurs

« Toutes les études sur la méditation, avec ou sans pratique de yoga associée, faisant usage de l’IRM fonctionnelle, montrent que de véritables transformations se produisent dans le cerveau. Différentes structures en rapport avec le sentiment de bonheur et la mémoire sont renforcées, et on note une diminution du volume de l’amygdale, en rapport avec la peur et les émotions », souligne le Dr Lionel Coudron dans son livre « Yogathérapie – Soigner les chocs émotionnels et les peurs » (Odile Jacob). Pour gérer les pensées anxieuses automatiques, le médecin yogathérapeute suggère d’utiliser des visualisations positives ou la répétition de pensées rationnelles « qui vont devenir des antidotes ». Il en propose quelques-unes : « Je suis en paix », « Je suis confiant en moi-même, dans les autres et dans la vie ». Et bien sûr, le mouvement synchronisé sur la respiration et la méditation sont de très bons alliés.

 

 

  1. Suivre des cours en ligne

De nombreux enseignants se sont organisés pour diffuser des vidéos de yoga ou des cours en live sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas non plus à vous rendre sur les plate-formes de streaming yoga, il en existe de nombreuses. Cela ne remplace pas un cours grandeur nature, mais c’est toujours mieux que rien pour maintenir sa pratique et continuer à se faire du bien en attendant d’avoir la joie de se retrouver tous ensemble sur le tapis.

 

 

Les bonnes pratiques quand on pourra reprendre les cours

Élèves

  • Venir avec son tapis personnel ou sa serviette si vous utilisez les tapis du studio.
  • Respecter un espace d’un mètre de chaque côté de votre tapis.
  • Se laver les mains avant et après la pratique.
  • Nettoyer son tapis avec un mélange d’eau et savon ou une solution hydroalcoolique.

Enseignants

  • Pensez à diffuser des huiles essentielles de lavande et à nettoyer les poignées de portes de votre salle de yoga.
  • Ne pas pratiquer d’exercices de partner yoga ni le pranayama Kapalabhati en groupe tant que l’on n’est pas certain qu’une deuxième vague n’est pas passée.

Pour tous

  • Ne pas venir au cours de yoga si l’on tousse.

Laisser un Commentaire