fbpx

Cure Ayurvédique de 4 jours

Une cure ayurvédique de 4 jours, simple et régénérante : la clé pour un hiver en pleine forme et de bonne humeur !

Par Pamela Bond

D’après les enseignements de Larissa Hall Carlson

Photographies de Joe Hancock

L’HIVER EST LA PÉRIODE LA PLUS MAGIQUE DE LANNÉE. Mais c’est aussi la plus difficile pour le bien-être physique et moral. Pourtant, vous consommez régulièrement des fruits et des légumes, vous pratiquez le yoga au moins une fois par semaine et vous vous couchez à une heure raisonnable. Il arrive cependant à tout le monde de faire des écarts (heure de coucher tardive, repas plus gras qu’à l’accoutumée, etc.), notamment pendant les vacances. Celles-ci peuvent d’ailleurs avoir un impact considérable sur notre hygiène de vie, même chez les plus disciplinés d’entre nous ! On peut facilement se laisser happer par le tourbillon des fêtes de fin d’année et se retrouver sans énergie – avec un rhume, une grippe ou pire encore – à l’aube du nouvel an.

Heureusement, il existe une solution pour aborder l’hiver en forme et en toute sérénité ! En effet, nous vous proposons cette cure de quatre jours élaborée par Larissa Hall Carlson, professeure de yoga et thérapeute ayurvédique. Selon l’ayurvéda – médecine traditionnelle indienne – les cures se font généralement lors des changements de saisons. D’après cette spécialiste en ayurvéda, nous sommes nombreux à faire une cure au printemps pour nous débarrasser de la fatigue de l’hiver et nous protéger des allergies saisonnières. Cependant, une cure en fin d’automne ou au début de l’hiver est également essentielle pour garder la forme. « Régimes alimentaires inadaptés, pollution environnementale et produits chimiques favorisent laccumulation de toxines dans notre corps tout au long de lannée. Une cure avant l’hiver peut stimuler léquilibre digestif et prévenir les maux de la saison froide », explique cette passionnée de yoga et de méditation en pleine conscience.

D’ailleurs, de plus en plus de médecins occidentaux se mettent à prescrire à leurs patients des cures saisonnières pour lutter contre l’accumulation de produits toxiques présents dans la nourriture, les produits cosmétiques et l’environnement. Les chercheurs ont même décelé environ 300 substances toxiques, à l’état de traces, dans le sang du cordon ombilical des nouveau-nés. Lorsque ces toxines sont transmises de la mère à l’enfant pendant la grossesse, les enfants naissent « pré-pollués », comme le rapporte notamment l’ONG WECF France. « Toutefois le corps a naturellement la capacité déliminer les toxines lorsque le feu digestif est suffisamment fort », ajoute Larissa Carlson. C’est justement le but recherché par la cure ayurvédique qu’elle propose.

Le programme de Larissa Carlson se fonde sur la modération, les habitudes au long cours et l’attention portée à la fois au corps et à l’esprit. Il se démarque des cures détox, de plus en plus médiatisées, qui sont rudes pour l’organisme car ayant recours à des laxatifs et à des lavements. Elles sont certes souvent efficaces pour un nettoyage en profondeur mais peuvent en réalité traumatiser, épuiser et affaiblir les systèmes digestifs et nerveux. Notre yoginî experte en ayurvéda détaille : « Lorsque le corps et lesprit subissent un stress quotidien causé par des difficultés professionnelles, relationnelles ou financières, ou bien encore par des régimes agressifs, il en résulte souvent des troubles digestifs qui empêchent l’organisme de libérer les toxines. Pour une détoxification saine et efficace, le corps et lesprit doivent être détendus ; les canaux de digestion et délimination, eux, doivent être dégagés. »

Pour faciliter le processus interne pendant la cure, Larissa Carlson conseille de manger des aliments très digestes. Le corps est ainsi en mesure de déployer plus d’énergie pour éliminer les toxines. Toutefois, il est bon de conserver une alimentation suffisamment variée et savoureuse pour ne pas se démotiver ni ressentir la faim. Avec ce programme de quatre jours, le nettoyage intérieur est suffisamment long pour renforcer agni, le feu digestif, et purifier l’esprit sans qu’il soit nécessaire de faire appel à un médecin ayurvédique. Généralement, les recommandations établies selon les préceptes de l’ayurvéda sont propres à votre dosha (profil ayurvédique), la constitution physique et mentale unique qui définit votre profil ayurvédique. D’après la thérapeute ayurvédique, la cure proposée ici est dite « tridoshique » ; elle convient donc à tout le monde. Nul besoin de remplir un questionnaire compliqué pour identifier votre dosha dominant qui peut être Vâta (air et éther), Pitta (feu et eau) ou Kapha (terre et eau). « Nous sommes dominés par notre propre constitution mais la nature peut également avoir une influence sur nous », explique-t-elle. « Le dosha Vâta régit lautomne et lhiver. Par conséquent, chaque personne a des caractéristiques froides et sèches en excès au cours de ces deux saisons, à moins de faire le nécessaire pour inverser cette tendance, comme, par exemple, cette cure que je vous propose. »

Que vous souhaitiez rééquilibrer votre corps et votre esprit, ou prévenir d’éventuels soucis de santé, nous vous recommandons cette cure ayurvédique universelle, « pratique, sûre et efficace », comme aime à le souligner Larissa Carlson. Le régime alimentaire nourrissant, les soins et les pratiques de yoga offrent une approche holistique et agréable pour vous purifier et vous régénérer en douceur. Considérez cette cure comme une célébration joyeuse et énergisante de la saison qui s’ouvre à vous !

Voici quelques conseils pour préparer votre cure.

  • Soyez prudent. Si vous prenez des médicaments, si vous avez récemment subi une opération, si vous souffrez d’une pathologie grave ou d’autres problèmes de santé, demandez conseil à votre médecin avant de commencer cette cure. De plus, ne la suivez pas si vous êtes enceinte.
  • Évitez les aliments mauvais pour votre santé. Quelques jours voire quelques semaines avant la cure, arrêtez de consommer, progressivement, toutes les boissons à base de caféine et d’alcool, les produits laitiers, la viande, les aliments frits, les aliments transformés, le sucre et tout autre aliment que vous avez tendance à consommer en période de stress. Vous minimiserez ainsi le choc ressenti par votre organisme et votre esprit lorsque vous ne les consommerez plus du tout.
  • Prenez des congés. La cure peut être l’occasion de poser quelques jours de congés ou de RTT. Pour créer un environnement de cure optimal, vous devez passer des journées aussi apaisantes que possible, avec très peu voire pas du tout de travail. « Prendre le temps d’adopter un régime alimentaire simple et sain, de s’occuper de soi et de pratiquer le yoga ne permet pas seulement de réguler et de renforcer le système digestif et d’élimination. En reposant l’esprit du flux continu d’informations, les émotions qui pourront survenir seront également mieux traitées et digérées, et l’esprit sera nettoyé », précise Larissa Hall.
  • Trouvez un espace rien qu’à vous pour pratiquer à la maison. Si vous n’avez pas de pièce consacrée à votre pratique, faites un peu de place dans votre chambre ou dans votre salon pour y installer votre tapis de yoga, un coussin de méditation, un coussinet pour les yeux, une couverture, un journal et des livres inspirants.
  • Déconnectez-vous. Prévenez vos amis et votre famille que vous ne consulterez ni vos e-mails, ni les médias sociaux pendant un certain temps : le fait de se déconnecter des médias sociaux et des appareils électroniques réduit la stimulation des organes sensoriels et repose l’esprit.

Modèle Sandra Insoha / Photo : L.Piovesan 

Dossier complet à retrouver dans Yoga Journal N°10

Très belle journée, Namaste 

Laisser un Commentaire