fbpx

Une rotule qui « frotte », des douleurs rebelles, un genou qui flanche. Et si ce syndrome était l’expression d’une petite difficulté relationnelle? « Ge-nou »… ou comment réapprendre à écouter le « Je » plutôt que le « Nous » pour marquer une pause et réévaluer sa confiance en soi-même et en la vie.

Par le Dr Jocelyne Borel-Kuhner*

 

Céline, pratiquante de yoga assidue et volontaire, doit partir en trekking au Népal avec son mari passionné d’Himalaya. Elle vient me voir en consultation pour des douleurs rebelles dans le genou droit. Fatiguée et front plissé, cette quadra très active m’explique que depuis son retour de vacances où elle a randonné en montagne, sa rotule « frotte » et des douleurs sévères sont apparues.

À l’examen, je remarque que ses pieds sont souvent écartés, que la position debout pieds parallèles est inconfortable, qu’elle ne peut pas s’accroupir complètement et sans l’aide d’un appui contre un mur. Je note également que l’extension de son genou est incomplète et son quadriceps moins développé. Par ailleurs, il n’y pas de signes d’inflammation locale, la hanche est libre. Les radiographies récentes confirment le début d’arthrose sous sa rotule. Cela me rassure quand elle précise avec agacement qu’il n’y a pas eu de traumatisme sur le genou et que de toute manière, elle a toujours eu une rotule un peu désaxée, qu’il faudra bien que ça tienne puisque son conjoint souhaite lui faire découvrir ce pays qu’il aime tant.

 

« Je » est sur les rotules ?

Pour lire la suite, découvrez nos offres

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement !

©Photos : Lionel Piovesan. Modèle photo : Elsa Sunita

Laisser un Commentaire