fbpx

Donner du temps à la patience

Chaque nouvelle journée est l’occasion de remettre l’ouvrage sur le métier pour tisser de meilleurs liens avec soi-même et les autres. Face à un échec ou au découragement, ne perdez pas pied : ancrez-vous paisiblement, tel l’arbre, par exemple. Et cultivez votre équilibre.

TOUT SE RÉSOUD AVEC LE TEMPS. Après tout, la patience crée l’espace pour la confiance et l’occasion de persévérer. Grâce à elle, nous pouvons apprendre à tolérer notre maladresse et nos erreurs, et continuer d’avancer. La posture d’équilibre Vrksasana (l’Arbre) est une formidable occasion de s’entraîner à la patience.

Elle vous donnera les clés sur la manière de réagir lorsque vous perdez pied ou lorsque vous ne parvenez pas à satisfaire vos propres attentes. Cette posture peut vous aider à contempler sereinement la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui – et à prendre conscience qu’il n’y a en fait aucun autre “ailleurs” auquel aspirer.

 

1 . VRKSASANA (l’Arbre)

Mettez-vous debout à l’avant de votre tapis en Tadasana (la Montagne). Déplacez le poids de votre corps dans le pied gauche et enlacez le genou droit avec vos bras contre votre poitrine. Pivotez la cuisse droite pour l’ouvrir et placez le pied à l’intérieur de la cuisse (ou du mollet si la cuisse n’est pas accessible) de la jambe de terre. Ancrez votre pied au sol et activez la cuisse et la hanche de la jambe de terre pour vous grandir. Pressez le pied droit contre l’intérieur du sommet de la cuisse tout en repoussant le pied avec la cuisse. Gardez les mains jointes devant le plexus solaire ou testez votre équilibre en levant les bras en direction du ciel. Détendez votre visage et respirez dans cette posture pendant une minute. Amusez-vous à regarder vers le haut en direction des mains ou à cligner des yeux sur de longs intervalles. Recommencez de l’autre côté. Observez votre réaction lorsque vous sortez de la posture. Avez-vous joué la sûreté pour ne pas tomber ? Si oui, vous êtes-vous jugé ? Pratiquez en cultivant une attitude de légèreté et de calme envers tout ce qui peut se passer dans le moment.

 

2 . Utthita Parsvakonasana (l’Angle latéral)

Revenez en Tadasana (la Montagne) à l’avant du tapis et écartez les pieds en marchant ou sautant. Tendez les bras à hauteur d’épaule, pivotez la cuisse droite à 90 degrés, puis tournez légèrement les orteils gauches vers l’intérieur. Sur une inspiration, ancrez vos pieds dans le sol et grandissez-vous. Sur une expiration, fléchissez le genou droit jusqu’à ce qu’il soit directement au-dessus de votre cheville. Alignez le genou sur le second orteil en effectuant une rotation externe de la cuisse droite. Ramenez l’extérieur de la hanche droite en direction du talon arrière et allongez le torse en direction du pied avant. Placez la main inférieure sur une brique à l’extérieur de votre cheville droite et tendez le bras gauche vers le haut. Enracinez la main droite sur la brique tout en vous étirant depuis la clavicule, le bras et la main gauches. Le bras s’étire au-dessus de l’oreille en pivotant l’extérieur de l’aisselle en direction du cœur. Restez dans cette posture pendant une minute, puis recommencez de l’autre côté.

Pour lire la suite, découvrez nos offres

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement !

Laisser un Commentaire