fbpx
  /  Pratique   /  Extensions, ne rien lâcher !

Extensions, ne rien lâcher !

Par Bernadette de Gasquet

 

Chien tête en haut, Pont, Cobra ou Chat dos creux… Dans ces postures, l’on pense bien faire en s’étirant jusqu’à plier la nuque ou les lombaires. Erreur. Selon notre experte en biomécanique, le mieux est l’ennemi du bien. Explications.

Pour briser une carte de crédit, on la plie dans un sens, puis dans l’autre, jusqu’à la rupture. Mais aucun animal ne se plie comme ça. Regardez bien les chats, lorsqu’ils s’étirent dos creux, on observe une belle courbe sans cassure du sommet de la tête jusqu’au coccyx et même, jusqu’au bout de la queue. C’est ce qu’il faudrait maintenir dans tous nos étirements, en flexion vers l’avant comme en extension vers l’arrière. Pourtant, dans la pratique du yoga, en gymnastique et dans beaucoup d’autres disciplines sportives, les postures d’extension comme le Cobra (Bhujangasana), le Chien tête en haut (Urdhva Mukha Svanasana), le Chameau (Ustrasana) ou l’Arc (Danurasana) sont souvent réalisées avec des « pliures » au niveau des deux charnières que sont la nuque et le bas du dos (lombaires).

 

Epargner les cervicales

A un parent de nourrisson, on recommande bien de tenir la tête du bébé pour qu’elle ne parte pas en arrière. Chez le coiffeur, le « syndrome du bac à champoing » pouvant provoquer des accidents vasculaires cérébraux est bien connu. On sait aussi que relâcher la tête en arrière pour regarder un avion peut provoquer des malaises. Autour des cervicales, se trouve tout un tas de nerfs et d’artères qui n’apprécient pas du tout d’être comprimés. Et notre tête pesant entre 4 et 7 kg, si on relâche brusquement la nuque, on risque de tout écraser au lieu de maintenir cette zone comme le ferait une minerve.

Pour éviter la fausse extension et la mise en danger des cervicales, il faut bouger comme si on avait une minerve et chercher l’étirement à partir de la pointe de l’omoplate. On amorce le creusement du dos dans cette zone (dorsale 7) et on le prolonge dans un auto-grandissement jusqu’aux cervicales.

 

Découvrez la suite de cet article dans votre magazine Yoga Journal n°15 disponible en version papier et digitale.

 

Très belle journée, Namaste

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media. Photos : Lionel Piovesan

Laisser un Commentaire