fbpx

Inspirez, expirez… cuisinez !

Par Anne Piovesan

« Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester », un superbe proverbe indien que nous avons souhaité incarner dans ce numéro spécial « Yoga et alimentation » au travers des inspirations culinaires de Valérie Cupillard, de Clea et de moi-même. Réunir art de vivre, bien-être et sagesse dans nos assiettes pour nous sentir en harmonie dans nos corps et nos esprits.

Notre bien-être est étroitement lié à nos comportements alimentaires. Les nutriments servent à construire et à entretenir nos muscles et nos os. Nous devenons alors au sens propre ce que nous mangeons !

Je donne souvent cet exemple : pour construire une maison, vous choisissez des matériaux durables, n’est-ce pas ? Ne feriez-vous pas de même pour bâtir votre propre corps ?

Selon les préceptes du yoga, le corps et l’esprit sont intimement liés, et l’être humain est formé de cinq enveloppes : le corps physique ; le corps énergétique, invisible et composé d’une énergie subtile ; le corps mental ; le corps intuitif ; et le pur esprit. Il faut considérer l’individu de manière holistique, du latin « holos », entier.

La nourriture que nous ingérons passe dans ces cinq enveloppes. En nous alimentant, nous bâtissons donc autant notre corps que notre esprit.

Une nourriture de mauvaise qualité, qui n’est pas en lien avec le rythme de mère Nature, va nous dévitaliser, faire disparaître notre énergie et notre joie de vivre.

Dans la pratique du yoga, la nourriture ne se limite pas aux aliments solides. Elle comprend aussi l’eau que nous buvons et le prâna, l’énergie vitale qui entre en nous grâce à la respiration.

Mais aujourd’hui, comment se repérer dans cette « jungle » alimentaire où même les spécialistes en nutrition se déchirent. Il a fallu faire le tri dans tout cela, alors j’ai fait ma propre « cuisine » en choisissant ce que les bouddhistes nomment la « Voie du milieu », sage précepte qui nous conseille de choisir l’harmonie et l’équilibre.

S’alimenter est une affaire individuelle, en prendre conscience nous permet de devenir acteurs de notre propre santé. Chacun d’entre nous est un cas particulier.

Cependant, il y a deux éléments sur lesquels je suis intransigeante : la qualité de l’aliment et la façon dont chaque individu assimile celui-ci.

L’âge, les différents stades de développement, le climat, et même le sexe sont des facteurs déterminant la capacité digestive et enzymatique de chacun.

J’aimerais ajouter qu’il n’y a pas de règle universelle. Aucun scientifique, aucun médecin au monde ni aucun laboratoire ne peut vous dire comment vous alimenter. La seule autorité que chacun doit écouter est son propre corps : il nous envoie sans cesse des messages et il demeure notre meilleur laboratoire personnel. Soyez aussi attentif pendant votre pratique du yoga que quand vous mangez ; dans les deux cas, écoutez votre corps ! Toutes les postures de yoga ne sont pas faites pour vous, il en est de même pour les aliments !

Pour les yogis, se nourrir représente un véritable exercice de méditation : prendre le temps, manger simplement et en pleine conscience pour digérer sereinement. Si l’on se base sur les textes anciens du yoga, ceux-ci sont plus centrés sur la nourriture et la façon dont elle est ingérée que sur les postures qui sont pourtant au cœur de la pratique occidentale actuelle.

Valérie et Clea vous feront voyager sur ce chemin, celui où l’alimentation ne se résume plus à des aliments interdits ou permis, à des calories ou à des apports en protéines… Elles ont choisi pour vous la voie sur laquelle le plaisir de manger est un art de vivre spirituel, sincère et simple.

Et n’oubliez pas, croyez en votre intuition, c’est votre corps qui vous guide !

Potage à la châtaigne et aux poires

Pour 4 à 6 personnes

Préparation : 15 min

Cuisson : 30 min

450 g de châtaignes cuites au naturel – 2 gousses d’ail – 2 poireaux – 1 petit oignon jaune – 2 belles poires – 1. c. à café de coriandre moulue – 2 branches de romarin – sel gris non raffiné – huile d’olive – 1 l d’eau – 8,5 cl de « lait » de coco non sucré – quelques châtaignes pour la décoration – graines de sésame noir

 

  1. Rincez les légumes et dégermez l’ail puis écrasez-le finement. Pelez et coupez l’oignon en fines lamelles. Émincez les poireaux et détaillez-les en petits tronçons. Pelez les poires et coupez-les en petits cubes. 
Réservez quelques brisures de châtaignes pour le décor.
  2. Faites chauffer à feu doux 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans un faitout. Ajoutez l’ail, l’oignon, les poireaux, les châtaignes, les branches de romarin et la coriandre. Faites revenir quelques minutes en remuant régulièrement puis ajoutez quelques pincées de sel.
  3. Ajoutez l’eau dans le faitout et laissez cuire à feu doux pendant 30 minutes. Ajoutez les poires ainsi que le « lait » de coco et rectifiez l’assaisonnement en ajoutant une pincée de sel si nécessaire.
  4. Placez le potage dans le bol d’un mixeur. Mixez finement, goûtez puis rectifiez l’assaisonnement.
  5. Parsemez de brisures de châtaignes et de graines de sésame noir.

Laisser un Commentaire