fbpx
  /  Non classé   /  Kapandji endormi pour l’éternité

Kapandji endormi pour l’éternité

Le 7 janvier le dr A. Kapandji nous a quitté.

Il s’appelait lui-même l’ancêtre et beaucoup pensaient qu’il n’était plus depuis longtemps.

Tous les kinésithérapeutes, ostéopathes, chirurgiens sans doute, enseignants de sport connaissaient ses travaux et ses livres, traduits dans le monde entier. On lui doit la notion d’anatomie du mouvement, la vision biomécanique des choses. C’était déjà une vision 3 D du corps humain, magistralement dessiné.

Dans le cadre du programme vidéo de la société SNI, nous l’avons entendu et filmé il y a quelques mois à peine, entre- autre sur le vieillissement et la mort. Il nous a donné sa conception de la mort : un sommeil sans rêves. Il était serein mais bien entendu savait qu’on ne maitrise pas les modalités du passage.

Il était alors bien vivant et plein de rêves sur la possibilité d’apprendre encore et de transmettre. Toujours curieux, d’une érudition encyclopédique, passionné d’enseignement, de démonstrations, il partageait ses recherches avec simplicité et enthousiasme. Aucune lassitude, aucune démission, il était prêt à écrire encore et encore, à partager.

Kapandji, le périnée et moi :

Pour lire la suite, abonnez-vous !

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement

Laisser un Commentaire