fbpx
  /  Pratique   /  Tradition   /  La Non Violence et la Compassion (ahimsa et karuna en sanskrit)

La Non Violence et la Compassion (ahimsa et karuna en sanskrit)

Par Emilie Belfort, professeure de Yin Yang Yoga

Ces deux expériences, riches de sens, accompagnent élèves et enseignants dans leur pratique de yoga.

Dans mes cours, j’adapte la posture à l’élève, par des instructions personnalisées, en lui proposant différentes variations selon ses limitations. L’élève goûte progressivement à l’esprit de la posture en oubliant la posture « aboutie ». Une posture intérieure de bienveillance s’installe progressivement, embrassant tout autant nos fragilités que nos talents. L’acceptation de tout notre être délie le corps à son rythme sans forcer… Une posture équilibrée naît de cette pratique mêlant effort juste et confort (sthira et sukha en sanscrit) en lien avec la respiration sans attente de résultat… Tout est déjà là… Je m’abandonne avec confiance à ma pratique : l’auto compassion induit l’auto discipline (ishwarapranidhana en sanscrit).

La Non Violence et son corollaire la Compassion (élan intérieur d’accueillir la souffrance animé par un profond sentiment d’amour) s’exprimant sur notre tapis prennent forme au fur et à mesure dans notre quotidien. Le tapis de yoga devient un microcosme de notre posture intérieure qui s’élargit… Un bel alignement dans une posture de hatha yoga permet de ressentir notre corps unifié et réconcilié avec le souffle… L’apaisement remplace la lutte et le combat. L’acceptation pleine et entière de ce qui est dans une posture de yin yoga nous soutient dans l’accueil de tout ce qui nous traverse ici et maintenant (émotions, sensations corporelles…) sans jugement quelle que soit la situation vécue agréable ou désagréable. Enfin, savasana nous invite à non-agir, un moment de pause tout aussi essentiel à la fin du cours que dans nos journées effrénées. Ce nouveau regard transforme notre manière d’appréhender le monde même dans les épreuves…

La Non Violence ouvre la voie du cœur libéré d’entraves et de tensions inutiles. Elle insuffle l’amour de soi qui trouve ses origines au plus profond de nous-même et la Compassion envers tous les êtres. Elle transcende et matérialise le sens profond de namaste : la lumière qui est en moi honore et salue la lumière qui est en toi. Notre vulnérabilité accueillie et reconnue se transforme en un talent insoupçonné qui se déploie envers les autres et tout autour de nous. Nous créons un vrai refuge pour nous-même d’amour inconditionnel et nous sommes en capacité de le partager avec ceux qui le souhaitent.

Je me sens sincèrement touchée d’observer cette transformation sur moi-même et les personnes que j’accompagne, tout autant celles qui sont fragilisées par des épreuves diverses et variées que celles qui souhaitent simplement pratiquer un yoga postural. Cette voie du cœur s’inscrit naturellement en nous et chacun crée sa vie un peu plus consciemment…

J’aspire profondément à enseigner un yoga accessible à tous en adaptant les postures et aussi en étant attentive aux mots que j’utilise. La Communication Non Violente et le yoga s’associent et s’enrichissent mutuellement… Contribuer au mieux-être de l’autre sans le blesser à travers le yoga et la parole véhiculant l’enseignement soutient l’élève à se rapprocher un peu plus concrètement de lui-même… A partager de cœur à cœur un processus qui devient un chemin de vie fortifié par la régularité de la pratique.

Enfin, j’aimerais vous partager un exercice alliant Communication Non Violente et Yoga à pratiquer en position allongée ou dans la position que vous souhaitez…

Exercice d’auto-empathie : apprendre à être en empathie avec soi

Apprendre à se centrer rapidement sur soi et se donner de la compréhension, afin de retrouver de la stabilité et de la disponibilité pour autrui. C’est ce qu’on appelle «apprendre à se donner de l’auto-empathie».

Ouvrez un espace de bienveillance en vous, accueillez et laissez-vous traverser par tout ce qui est vivant en vous sans aucune censure ni jugement. Reliez-vous à votre respiration fluide naturelle et sans entrave.

  1. Observez comment vous sentez-vous maintenant? (sentiments, émotions, sensations corporelles). Prenez contact avec votre respiration pour vous aider.
  2. Puis connectez-vous à vos besoins, vos aspirations profondes.
  3. Laissez émerger une demande à vous-même ou à une personne de votre choix s’il y a lieu et choisissez quand, comment et éventuellement avec qui vous pouvez vous occuper de votre (vos) besoin (s).
  4. Remerciez-vous pour l’espace de bienveillance que vous venez d’ouvrir à l’intérieur de vous et le temps que vous vous êtes accordé.

Exercez-vous dans votre vie quotidienne et puis, petit à petit lors de situations difficiles.

Merci d’avance de votre lecture et n’hésitez pas à me partager vos ressentis si vous en avez l’élan…

Je remercie aussi et tout autant mes professeurs que mes élèves ainsi que toutes les personnes qui m’inspirent au quotidien (notamment Céline Antoine, Pascale Mohlo, Janine Franck, Dominique Watsky, Mélanie Pinot, Thich Nhat Hạnh)…

« Le yoga est un chemin de réconciliation, plutôt que de perfection, qui permet à la joie d’exister; réconcilier notre part d’ombre et de lumière, nos talents et nos vulnérabilités parce que nous sommes tous des êtres incarnés et traversés par des pensées et des émotions multiples et variées; revenir à cette union, embrasser les dualités, c’est l’essence même du yoga. » Alexandra Peyre

http://emiliebelfort-yoga.monsite-orange.fr

Laisser un Commentaire