fbpx

La quiétude de l’âme

Sally Kempton nous montre comment créer son propre refuge afin de déjouer consciemment les obstacles du quotidien.
Par Sally Kempton

 

Lorsque mes élèves se disent exténués ou submergés, je leur demande : « Avez-vous un espace où vous retirer, un lieu où vous vous sentez en sécurité pour vous reconnecter à vous-même ? » Pour beaucoup d’entre nous, la nature représente ce refuge où se reconnecter à l’énergie naturelle et la présence. Le mien, c’est la méditation. Et cela fonctionne presque à tous les coups : j’en ressors recentrée, gorgée d’une énergie nouvelle. Lorsque je rouvre les yeux, il m’arrive même de considérer que ce qui me posait problème, au départ, n’en est finalement plus un. Focaliser toute mon attention sur mon cœur durant cinq minutes m’a permis, plus d’une fois, de passer d’une mauvaise à une bonne journée – la sensation d’avoir débloqué la situation de manière créative est d’ailleurs tout à fait galvanisante.

 

S’isoler et se recentrer

Chacun.e devrait avoir une manière de s’isoler et de se recentrer. On peut adorer la vie que l’on mène, se sentir fort comme un.e lion.ne et plus motivé.e que jamais et, cependant, se réveiller un jour avec la sensation d’avoir la tête sous l’eau. Il vous faudra peut-être vous remettre d’une rupture sentimentale, de la perte de votre emploi ou encore, tout simplement, affronter une mauvaise semaine. Dans ces moments-là, si vous n’avez pas le réflexe de vous protéger pour vous recentrer, vous aurez sans doute l’impression que votre vie ressemble à un escalier sans fin. Vous déploierez les mêmes stratégies d’adaptation que d’habitude, vous suivrez les mêmes schémas, et vous vous demanderez pourquoi vous êtes en manque d’inspiration, voire pourquoi vous ne parvenez pas à faire face. Faire le choix conscient de s’isoler et avoir les moyens de le faire bien pourra vous aider à trouver de nouvelles sources d’énergie, d’endurance et d’inspiration, nécessaires pour surmonter cette mauvaise passe.

 

Qu’est-ce qu’un refuge ?

C’est un lieu où l’on se met en sûreté. Attention: je ne parle pas ici de l’abri matériel que tout être humain mérite et dont il a besoin. Je parle d’un endroit qui vous permette de vous retrouver en tête à tête avec votre moi intérieur, notamment lorsque vous vous sentez perdu.e ou submergé.e.

Un refuge intérieur devrait, en premier lieu, aider votre esprit à s’apaiser. Il faut vous y sentir rassuré.e, et même protégé.e. Au quotidien, il doit vous permettre de rester connecté.e à vous-même, d’être en paix, et vous procurer le sentiment que d’autres partagent les mêmes préoccupations que vous. Que vous n’êtes pas seul.e. Dans les moments difficiles, il doit constituer le lieu où votre âme renaît. Un espace qui pourrait s’apparenter à un cocon, où vous pouvez vous retirer en toute sécurité et qui vous

invite à l’introspection nécessaire à un changement intérieur. De la même manière que vous vous reposez en Savasana (posture du Cadavre) pour assimiler une heure de pratique de yoga, vous devez pouvoir vous isoler pour mieux digérer vos expériences personnelles. Un refuge doit vous permettre de puiser le repos et les ressources nécessaires pour rebondir.

Où trouver refuge ?

 

Pour lire la suite, découvrez nos offres

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement !

Laisser un Commentaire