fbpx

Les « Yoginis » et l’importance des femmes dans le monde du yoga

Lorsqu’on m’a proposé d’écrire une série d’articles pour le Yoga Journal français, j’ai immédiatement su que je voulais écrire sur les femmes et le yoga, sur la puissance transformatrice de la pratique pour les femmes et du rôle transformateur des yoginis dans l’évolution globale du yoga.

Cet intérêt reflète mon propre parcours. De façon extérieure, en tant que femme, professeure de yoga et en voyant une majorité de femmes dans mes cours, je me suis naturellement intéressée aux pratiques corporelles et spirituelles pour femmes.

De façon intérieure, le yoga m’a profondément connecté avec ma nature essentielle. En étant femme, la pratique me reliait donc avec ma nature cyclique féminine.

Au départ, j’étais surprise de réaliser qu’en embrassant mes rythmes féminins par la pratique du yoga, je sentais le rythme de l’Univers et j’y ai trouvé ma place. Mais, c’est exactement ce que les femmes ressentent et ont ressenti depuis le début de l’humanité, dans toutes les cultures et à tout moment où elles se réunissent en partageant une pratique dans un espace rituel. Lorsque nous respirons et bougeons ensemble, quand nous sommes en contact avec les rythmes naturels de nos corps, quand nous voyageons plus loin dans notre monde intérieur, nous rentrons en contact avec notre Féminin Sacré et nous touchons à cette profonde rivière éternelle de sagesse féminine, qui est ancrée en nous.

Comme beaucoup de pratiques spirituelles, les anciens enseignements de yoga ont été traditionnellement transmis par une lignée de maitres masculins, par l’initiation de gourous jusqu’à leurs élèves toujours masculin.

Les enseignements universels qui étaient destinées à apporter la paix et l’illumination à l’humanité entière ont été limités à un petit groupe d’hommes.

Les déesses étaient adorées, mais les femmes étaient exclues. La dimension féminine avait été largement ignorée dans une pratique qui pourtant signifie ‘union’.

Le yoga était un domaine d’hommes. Les hommes seuls étaient les enseignants et les praticiens du yoga.

Cela a commencé à changer au début du siècle dernier. Les premières pionnières yoginis ont quitté leur foyer et sont parties en Inde pour poursuivre leurs études. En occident, le premier studio de Yoga créé par une femme ouvrit ses portes vers 1950, et le premier livre sur le yoga pour femmes apparut dans la même période; mais même dans les années 70, la plupart des enseignants étaient encore des hommes.

A cette époque, une génération inspirante de yoginis a commencé à mettre en question ce filtre masculin comme une norme immuable et ont suivi leur propre vérité intérieure.

Elles ont réuni leurs études approfondies auprès de leurs maîtres masculins avec leur propre introspection authentique, et ont commencé à adapter et faire évoluer la pratique vivante du yoga à travers leur nature de femmes.

En respectant profondément les racines de cette ancienne connaissance – pas comme dogme, mais comme guide – et en intégrant leurs propres sagesses, ces femmes ont ouvert la pratique du yoga à la vérité du corps et de l’esprit féminin.

Elles ont agrandi la sagesse ancienne aux besoins et aux défis de nos temps.

En ajoutant la dimension des femmes à celle des hommes, elles ont élargi la perspective de la pratique pour tous les practiciens.

Ces yoginis et femmes enseignantes ont écouté leurs vérités, en utilisant les dons inhérents aux femmes et en permettant l’espace à la vulnérabilité et aux émotions. Elles ont ouvert la voie à de nombreux yoginis et yogis autour de la planète aujourd’hui.

Ces femmes révolutionnaires et leurs sœurs héritières ont façonné la pratique et la culture du yoga d’aujourd’hui dans le monde entier avec leurs enseignements nourrissants et puissants. Mais plus important, elles inspirent de nombreuses personnes sur le tapis et en dehors du tapis.

La négligence du principe féminin dans le monde d’aujourd’hui a amené notre planète dans un état très critique.

Dans notre société masculine -au rythme accéléré, qui valorise le fort sur le doux – je considère l’importance de la pratique spirituelle féminine comme essentielle, afin que plus en plus de femmes trouvent l’équilibre dans leur vie. Et par extension, qu’elle apporte l’équilibre à la terre entière.

 

Daniela Schmid

Pour en savoir plus sur ces sujets fascinants : l’histoire des femmes dans le yoga, leur impact social et politique, les déesses, des pratiques corporelles et spirituelles pour femmes, la lune, la santé des femmes et yoga… suivez la rubrique ‘les femmes et le yoga’ dans yoga journal à partir du numéro 3.

Pour découvrir quelques pratiques et pour passer quelques jours dans une cercle des femmes inspirées venez nous rejoindre en Ardèche pour notre retraite ‘Sacred womens circle’ dédié au yoga, la danse et la méditation pour femmes avec Daniela Schmid et Mariana Roth.

Partagez une expérience de retraites entre femmes avec Daniela et Mariana pour aborder tous les sujets qui vous tiennent à coeur !

1 commentaire

  • Claudia de YogaPassion
    19 mai 2015
    reply

    Un article passionnant, merci Daniela ! J’ai hâte de découvrir la suite dans le numéro 3 🙂

Laisser un Commentaire