fbpx

Marichyâsana [ Marichi = rayon de lumière • Âsana = posture ]

Idéale pour étirer les muscles ischio-jambiers ; ouvrir les hanches

Point important, avant de pratiquer cette posture pensez à bien vous échauffer, en pratiquant des postures de bases, ou une salutation au soleil. Ne recherchez pas la posture parfaite, en yoga il est essentiel de rester bienveillant envers soi-même et de faire en fonction de ses possibilités.

 Pas à pas

1 Démarrez dans la posture du bâton (dandâsana). Pliez la jambe droite et posez le pied droit près de la fesse droite, l’intérieur du talon contre l’intérieur de la cuisse gauche. Entourez le genou avec le bras droit pour accentuer la pliure de la jambe, tout en pressant dans le sol avec le talon.

2 Sur l’inspiration, levez les bras, et sur l’expiration, penchez-vous vers l’avant au-dessus de la jambe gauche. Posez la main gauche sur la cheville gauche pour vous aider à étirer le buste vers l’avant.

3 Sur l’expiration, allongez le buste vers l’avant tout en abaissant le plus possible l’aisselle droite contre le tibia droit. Passez le bras droit autour du tibia droit pour amener la main au-dessus de la fesse droite. Enroulez le bras gauche vers le dos et saisissez le poignet gauche avec la main droite. Faites rouler les épaules dans leurs articulations en pressant les omoplates vers le dos.

4 Ouvrez les clavicules et avancez le buste. Regardez vers l’avant et ouvrez la poitrine.

5 Sentez votre buste monter et descendre avec la respiration. Restez dans la posture pendant 30 à 60 secondes puis revenez en dandâsana et répétez de l’autre côté.

Variations

  • Si vous ne parvenez pas à plier entièrement la jambe, ne tentez pas de joindre les bras dans le dos.
  • Vous pouvez alors attraper la plante du pied de la jambe tendue, ou passer une sangle autour de ce pied.

Homogénéité

Marichyâsana I est une posture asymétrique dans laquelle il est difficile de trouver l’homogénéité. L’un des ischions est posé au sol alors que l’autre est décollé et l’un des côtés du buste est orienté vers l’arrière alors que l’autre se dirige vers l’avant et le sol.

Si vous observez des yogis expérimentés entrer intensément, et habilement, dans un âsana, vous vous apercevrez que la profondeur provient de l’équilibre auquel ils parviennent entre la conscience de leur respiration, la circulation de l’énergie et les mouvements physiques subtils effectués pour adopter la posture.

 En relâchant la tension autour des yeux et de la mâchoire, vous pourrez percevoir, analyser et accepter vos sensations et savoir lorsqu’il est temps de revenir en arrière ou lorsque vous pouvez aller plus loin.

Pressez dans l’intérieur du pied droit. Ancrez-vous dans le sol par ce pied et la cuisse de la jambe tendue.

Pour retrouver nos formules d’abonnements, cliquez ici 

Très belle journée,

Namaste

Laisser un Commentaire