fbpx
  /  Pratique   /  Méditation   /  Méditation : Se libérer de la souffrance

Méditation : Se libérer de la souffrance

Cette méditation de pleine conscience nous invite à reconnaître, à accueillir nos émotions et à en saisir l’impermanence. Elle nous ramène à l’attention du moment présent et nourrit le bonheur.

Par Thich Nhat Hanh

La douleur physique se double très souvent d’une souffrance psychique lorsqu’on la refuse, lorsque le fait de tomber malade, de rencontrer les limites de notre corps, provoque de la tristesse, de la peur ou de la colère en nous. Reconnaître nos sensations, nos sentiments, nos émotions, les appeler par leurs vrais noms, nous permet de (re)trouver notre liberté intérieure. Un sentiment, une sensation, une émotion naît, s’élève puis disparaît. Le Bouddha nous a appris à ne pas nous attacher à nos sensations, mais aussi à ne pas les rejeter, à ne pas créer une zone de conflit à l’intérieur de nous-même.
La pleine conscience nous permet de rester calme tout au long de l’apparition et la disparition des émotions et sentiments, de les accueillir avec bienveillance, en leur souriant. Ce sourire n’est pas un sourire crispé ou forcé. Il naît de la connaissance que cette émotion ou cette sensation est impermanente et qu’elle va laisser place à autre chose, d’autant plus facilement qu’elle sera bien accueillie et non réprimée. C’est la première phase de la méditation que nous vous proposons aujourd’hui.

Pour lire la suite, abonnez-vous !

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement

Laisser un Commentaire