fbpx

Notre corps physique

Lorsque nous pratiquons du yoga, nous travaillons le corps dit physique, celui que nous connaissons tous, celui que nous voyons, que nous pouvons toucher, celui que nous connaissons.

Or nous savons bien que nous sommes un ensemble de corps d’énergie. Le yoga en compte cinq, d’autres philosophies parlent de sept voire dix.

Et tous ces corps sont connectés à différentes parties de nous, qui elles ne savent pas toujours s’exprimer. Et c’est en envoyant à ce corps physique, cette couche nommée anna maya kosha, que les différents niveaux de notre être nous envoient des messages. Comment les recevons-nous ? Nous sentons des blocages, des raideurs, des zones tendues voire douloureuses, des inflammations, des zones qui picotent, etc. Cela signifie que notre énergie vitale (le prana) ne circule pas de façon harmonieuse à ces endroits.

Le corps physique est considéré comme le véhicule, le vêtement que nous avons choisi pour cette incarnation. Il est en fait la partie visible de l’iceberg car nous sommes beaucoup plus.

Nous sommes des gaines, des enveloppes, des strates, des couches d’énergie vibrant à des fréquences différentes et s’entremêlant les unes dans les autres. Le yoga les nomme Koshas. Il n’y a aucune séparation entre les différents koshas. Non seulement ils s’interpénètrent, mais sont tous indissociables. Et chacun d’eux est relié à des parties bien spécifiques de nous-mêmes. Ils agissent en interaction. Ensemble, ils recouvrent le vrai Soi, l’être profond que le yoga nomme l’atman.

La pratique du Yoga agit sur ces différentes koshas, pour les harmoniser, en relancer l’énergie et de ce fait, permettre l’accès à la couche la plus subtile, celle de joie et de félicité.

L’une des enveloppes est reliée à la Connaissance au-delà de ce que nous avons lu ou étudié, une autre est plus reliée au mental, une troisième au prana que nous captons par le souffle. Ces strates agissent sur nous par l’intermédiaire de nos glandes endocrines qui donnent des instructions aux différents systèmes du corps. Et ceux-ci répercutent leurs effets sur le corps physique

Dans la pratique du Yoga, prana est guidé, contrôlé par le souffle. C’est un des rôles les plus importants du yoga. Ses effets sont spectaculaires.

En régulant le souffle nous contrôlons cette énergie nommée prana. Cela nous amène vers le calme de la pensée. Celle-ci peut alors devenir plus claire, ce qui nous libère de nos émotions, et permet l’action juste qui nous libère de nos karmas.

Annamayee kosha, notre corps physique, est, dans notre incarnation, l’instrument des autres koshas. C’est cette couche, ce corps qui permet les actions.

Une image traditionnelle

Ce chemin spirituel est parfaitement illustré dans la tradition indienne par la fleur de Lotus qui est particulièrement porteuse de sens puisqu’elle symbolise cette multiplicité des corps et des koshas.

Elle s’enracine dans la boue (terre)

Elle dresse sa tige à travers l’eau (eau)

Elle s’élève vers le soleil (feu)

Elle épanouit sa corolle de pétales blancs dans l’air (air)

Elle s’ouvre dans toute sa magnificence vers le ciel (éther)

De même qu’une plante a besoin de terre, d’eau, de chaleur, d’air et d’espace pour vivre, l’être humain a besoin de tous ces éléments pour révéler la vraie nature de l’Homme.

Travailler le corps physique, c’est travailler tous les niveaux qui sont en nous. C’est améliorer les composants physiques de notre corps, c’est stimuler les productions de nos glandes endocrines qui reçoivent leurs messages par d’autres éléments de notre vie, dont les émotions.

Le yoga nous permet aussi de quitter la « bonne éducation » par les bâillements, les haussements d’épaules. Il nous aide à quitter les obligations, oser être soi, nous montrer tels que nous sommes.

Le yoga nous permet d’oser regarder nos limites physiques sans jugement. Pas de « il faut, nous devons ». Le respect de ce corps va nous mener au respect de qui nous sommes, au-delà de qui nous « devons être » ou qui nous « devons montrer que nous sommes ».

Excellente pratique, le tapis vous attend.

Huguette Declercq
Professeur de yoga
Formatrice d’enseignants reconnue par l’Abepy et l’Union Européenne de Yoga

Laisser un Commentaire