fbpx

Om sweet Om, vivre dans une maison saine

Nous passons 80 % de notre temps en intérieur et près de la moitié chez soi. Finalement, nous pourrions être considérés comme appartenant à une espèce hibernante !

Pourtant, rares sont les personnes qui réalisent à quel point l’endroit dans lequel elles vivent ou travaillent doit être considéré comme un véritable cocon.

Le Vastu Shastra, science indienne de l’habitat de plus de 5 000 ans et évoquée dans les Vedas, invitait déjà chacun à vivre en harmonie avec sa maison en y favorisant la circulation de l’énergie de vie.

Le Feng Shui chinois, élaboré 1 500 ans plus tard, repose sur ce même principe ; celui de maintenir en mouvement, le Qi (Ch’i), souffle de vie, qui, lorsqu’il est entravé ou stagne, s’éteint à petit feu et peut entrainer des cataclysmes.

Voici quelques tips pour transformer votre habitat en un espace sain, porteur et générateur tout d’abord de santé, mais également de joie, d’harmonie et d’abondance.

 

L’aménagement

L’aménagement de votre intérieur peut influencer positivement ou négativement votre humeur mais aussi, et plus sérieusement, votre santé.

L’axe Nord/Sud doit systématiquement être respecté dès lors qu’il s’agit de l’emplacement de son canapé, de son lit…. Or, il ne s’agit pas de celui déterminé à partir de l’orientation du soleil mais à partir du champ magnétique terrestre (utilisez une boussole !).

 

La chasse aux polluants

Notre cocon peut parfois s’avérer toxique. L’air qu’on y respire peut être jusqu’à 8 fois plus pollué que celui inhalé sur le périphérique extérieur à une heure de pointe.

  • Les COV (Composés organiques volatiles)

Ils saturent l’air de nos habitats et seraient responsables de 20 000 décès prématurés par an.

Limitez les meubles bon marché en panneaux de particules et autres dérivés du bois, et, notamment, dans la chambre des enfants ! Préférez le massif, une literie en matière naturelle (latex naturel, laine, coton), les tapis pure laine ou en sisal et des rideaux en lin ou en coton. Leurs prix vous rebutent ? Eh bien tournez-vous vers les secondes mains, le troc et les brocantes !

Pensez également à bien aérer chaque pièce de votre habitas au moins une heure par jour afin de dissiper les polluants.

  • Les produits d’entretien

Les produits ménagers et d’hygiène, les bougies parfumées, l’encens contiennent des particules chimiques qui attaquent l’arbre bronchique, le système nerveux (fatigue, vertige, migraine, anxiété) et le foie et déclenchent, plus ou moins sur le long terme, de nombreuses allergies.

Trois produits miracles d’entretien suffisent : le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et la pierre d’argent. Le calcaire, mélangé à des flocons de savon et à de la glycérine, devient un nettoyant multi-usage, entièrement biodégradable, et, de surcroit, anti-calcaire (!), antiseptique et dégraissant.

  • La pollution électro-magnétique

L’ordinateur, le téléphone, les radios-réveils à cristaux liquides, tous les appareils électroménagers… génèrent un brouillard électro-magnétique (le smog) qui perturbe notre corps physique et sa physiologie mais également notre corps énergétique.

Pour limiter les nuisances, supprimer le wifi à votre domicile et utiliser un câble ethernet.

 

Les plantes dépolluantes

Elles convertissent en nutriments les molécules toxiques présentes dans l’air. Placez-en une tous les 10 mètres et d’en varier les espèces ; elles apporteront également une hygrométrie optimale à votre lieu de vie.

Le chlorophytum pour capter particulièrement le formaldéhyde, le benzène et toluène

Le dragonnier de Madagascar pour le monoxyde de carbone et trichloréthylène

Le palmier pour l’ammoniac

 

Selon la fréquence de votre habitat, cette dernière pourra vous tirer vers le haut comme vous tirer vers le bas. La règle est simple à suivre. Amenez uniquement le Beau et l’ordre chez vous !

 

Laure Terrier de la Chaise – Professeur de Yoga et Naturopathe – www.makemeyoga.com

Laisser un Commentaire