fbpx
  /  Pratique   /  Conseils pratiques   /  Recharger les batteries émotionnelles

Recharger les batteries émotionnelles

Force et réconfort sont nécessaires pour surmonter une peine de cœur et redonner confiance en l’avenir. Voici une séquence de yoga qui vous mènera sur ce chemin.

Séquence Seane Corn*

Introduction de Shannon Sexton

© Joe Hancock

 

Seane Corn est professeure de yoga et dirige dans le monde entier des ateliers destinés à guérir des peines de cœur. Selon elle, l’autoguérison par le yoga est possible : l’objectif est d’évacuer le chagrin et de recharger les batteries émotionnelles. Pour y parvenir, il faut d’abord comprendre l’origine de notre souffrance. Les recherches montrent que la passion amoureuse augmente la production de dopamine et d’ocytocine, deux hormones qui stimulent les centres du cerveau liés au plaisir. Le taux de ces hormones de bien-être chute dès que le sentiment amoureux disparaît, faisant place à des hormones liés au stress (l’adrénaline et le cortisol) sources d’anxiété et de tristesse. Présentes en abondance, ces hormones du stress déclenchent une réaction de lutte, de fuite ou de sidération dans notre système nerveux. Ce phénomène augmente la circulation du sang dans les muscles, laquelle inhibe l’action et provoque parfois une sensation d’oppression dans la poitrine. Le fait de perdre un parent, un animal de compagnie, un emploi ou toute autre chose à laquelle on était profondément attachée peut entraîner une réaction similaire.

On peut avoir le cœur littéralement brisé pour bien d’autres raisons. Mais rassurez-vous, tout comme les blessures physiques, les peines de cœur s’atténuent avec le temps. Le yoga y contribue aussi : de plus en plus de recherches montrent que les asanas (postures) et le pranayama (respiration) peuvent améliorer l’humeur et apaiser les nerfs. Des conditions préalables pour rester calme et confiant, même sous la pression d’évènements extérieurs, a fortiori un deuil. Pourquoi ne pas s’accorder un moment pour se faire du bien ? Quinze minutes de yoga par jour peuvent aider à relâcher les tensions physiques et émotionnelles. C’est alors l’occasion d’être plus disponible pour les autres.

 

La séquence de yoga décrite dans ces pages a été conçue par Seane Corn alors qu’elle traversait une rude expérience : son père, dont elle était très proche, est mort d’un cancer du rein après avoir souffert pendant un an. « J’allais tous les jours à l’hôpital pour le regarder mourir. Je me suis aperçue que je retenais ma respiration. Je devais me concentrer pour m’arrêter, respirer et ressentir. Après la mort de mon père, la douleur était si intense que je pouvais être survoltée à un moment donné et complètement apathique cinq minutes plus tard.  J’ai compris que le chagrin ne se guérissait pas simplement dans la tête. Il fallait aussi l’évacuer physiquement. »

Seane a pratiqué tous les jours sa séquence pour garder les pieds sur terre, détendre ses muscles, évacuer la douleur physique et émotionnelle par la respiration et faire circuler l’énergie afin d’éloigner la dépression. Elle a adapté cette séquence que nous vous proposons dans les pages suivantes. Et retrouvez Seane Corn p. 54, où elle raconte ses débuts en yoga.

 

L’intention de départ

Asseyez-vous droit, les hanches doivent être au-dessus des genoux (vous pouvez utiliser un coussin ou une couverture). Fermez les yeux, rapprochez vos mains en prière (Anjali Mudra), prenez 5 respirations profondes, puis prononcez le texte suivant :

« Que cette séance m’aide à reprendre contact avec mon corps, avec la Terre, avec l’instant présent, et soulage mon chagrin. Je demande de la lumière et la force de me libérer des croyances qui me retiennent et m’empêchent d’avancer. Je souhaite ouvrir mon cœur, voir plus loin, accepter sans conditions et aimer sans hésitations. Bénie soit cette séance. »

Pour lire la suite, abonnez-vous !

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement

Laisser un Commentaire