fbpx

Se libérer des mauvaises habitudes

Par Tommy Rosen et Kia Miller,

 

Vous souhaitez vous libérer définitivement de vos mauvaises habitudes ? Ne cherchez pas ailleurs : les ressources sont en vous et le kundalinī yoga vous aidera à les trouver.

Vous arrive-t-il de penser à ce que vous faites en prenant votre café le matin ou en consultant vos mails sur smartphone ? Accomplir des milliers de gestes sans y penser est une habitude universelle. Certains automatismes nous permettent d’être plus efficaces au quotidien, mais certaines actions exécutées sans réflexion peuvent aussi devenir déstabilisantes, voire dangereuses. Se goinfrer d’aliments sucrés, dépenser de l’argent, se resservir systématiquement un deuxième verre ou passer la nuit avec un ex nocif, peut générer une pointe d’excitation sur le coup. Mais à long terme, quels sont les effets sur votre équilibre personnel, physique et psychique ?

Pour rompre avec les mauvaises habitudes, il est essentiel d’affronter ses démons. De nombreux traitements et méthodes d’auto-guérison sont axés sur les symptômes sans vous aider à comprendre d’où vient le besoin de distractions. C’est là que le yoga et la méditation sont un soutien. En associant le corps et l’esprit, ces pratiques développent la conscience de soi, la maîtrise de soi, et la réalisation de soi. Autant d’outils nécessaires pour se guérir en profondeur. Les recherches du centre de médecine holistique de l’université de Duke montrent combien les techniques basées sur la prise de conscience de soi –comme le yoga- peuvent améliorer le traitement, la prévention et la guérison d’une addiction.

 

Il ne faut pas se leurrer : les comportements addictifs sont très difficiles à quitter même pour un pratiquant assidu de yoga et de méditation. Ces mécanismes sont réellement ancrés dans notre cerveau. Trop souvent répétée, une activité au plaisir immédiat agit comme un anesthésiant sur les neurones censés entreprendre ou non cette activité. Notre système ce met en pilotage automatique et réalise l’activité même si le pic d’adrénaline ressenti les premiers temps a disparu. Heureusement, le corps à des ressources encore insoupçonnées par la science jusqu’à récemment. Les dernières découvertes suggèrent que le cortex préfrontal favorise les nouvelles habitudes. Pour en assurer la pérennité, il faut réinitialiser les circuits neuronaux avec une nouvelle activité procurant la même sensation de plaisir que la précédente, sans les aspects nocifs. C’est ce qu’offrent la respiration, les exercices de pleine conscience et le yoga.

Le kundalinī yoga est précisément conçu pour développer l’intuition et la volonté. Il a été importé en Occident à la fin des années 1960 par Yogi Bhajan, maître de kundalinī yoga. En arrivant aux Etats-Unis, Yoga Bhajan a constaté les dégâts causés par la drogue et l’alcool et a développé un programme baptisé SuperHealth, visant à aider les personnes aux comportements addictifs. Sa méthode a été mise en place dans plusieurs centres de désintoxication. Elle est basée sur des exercices d’āsana, de prānāyāma, de mudrā, de mantra, et de relaxation profonde qui éveillent la force physique et mentale nécessaire pour exécuter des actions répétitives sans automatisme. Réaliser la respiration du feu dans la posture du demi-bateau (ardha navāsana) pendant trois minutes est un véritable challenge. Seul un état de pleine conscience de chaque mouvement permet de résister à la tentation d’arrêter cet exercice épuisant. Cela peut paraître austère mais les bénéfices sont stupéfiants. Selon Yogi Bhajan, le système endocrinien réagit en sécrétant des substances chimiques qui créent une sensation d’équilibre et d’harmonie. On puise dans cette sensation agréable la force nécessaire pour résister à la tentation de retomber dans les mauvaises habitudes. Avec la pratique, on entraîne le système nerveux à ne plus succomber aux désirs nocifs.

 

Retrouvez le dossier complet pour vous libérer de vos mauvaises habitudes dans votre Yoga Journal n°3  disponible en version papier ou digitale.

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

 

Photo : Joe Hancok

Laisser un Commentaire