fbpx
  /  Sante et Bien-etre   /  S’épanouir comme le Lotus

S’épanouir comme le Lotus

La posture du Lotus a le pouvoir d’apaiser les nerfs, de réveiller l’énergie et de calmer le mental. Voici quelques conseils pour permettre à votre Lotus d’éclore et de se déployer en toute harmonie.

 

Par Nora Isaacs*

Photos : David Martinez. Illustrations : Scott Bakel. Modèle : Matt Pesendian.

 

Le Lotus (Padmasana) est souvent considéré comme l’un des archétypes de la posture de yoga. La disposition des mains et des pieds évoque les pétales d’un lotus – une fleur qui s’enracine dans la boue et qui, au terme de sa croissance, s’épanouit magnifiquement à la surface de l’eau. Cette image est une métaphore du processus de déploiement qu’est le yoga. Lorsqu’une personne novice se met au yoga, elle est embourbée dans la trivialité du monde. Mais à mesure qu’elle progresse, elle a la possibilité de s’ouvrir telle une fleur.
Le Lotus, ou padma en sanskrit, est un puissant symbole qui transcende les âges et la religion. Au cours des siècles, cette fleur a été l’allégorie d’un large éventail d’états différents, parmi lesquels l’éveil spirituel, le détachement, le renouveau cosmique et la renaissance, la pureté, la beauté et la richesse tant spirituelle que matérielle.
Cette fleur, reconnaissable entre toutes, joue un rôle de premier plan dans l’histoire de la création de l’Égypte ancienne et de l’Inde. Elle est également très répandue dans l’iconographie hindoue, associée à de nombreuses et puissantes divinités. Ainsi, Lakshmi (la déesse de l’abondance) est souvent représentée assise sur un lotus ouvert, un autre à la main. Il en va de même pour Ganesh, le suppresseur d’obstacles à tête d’éléphant, et pour Vishnu, dont on dit qu’il représente le principe de préservation dans l’univers. Enfin, la tradition veut que là où le Bouddha foulait le sol, des fleurs de lotus venaient à éclore.

 

Mille vertus
C’est de cette imagerie d’une grande profondeur qu’est née la posture de yoga. Les spécialistes n’ont pas de certitudes quant à la première mention de cette asana, mais elle figure dans un ouvrage considéré comme le plus ancien commentaire des Yoga-Sutras faisant autorité. Aux environs de l’an 400, le sage Vyasa a étayé l’idée de Patanjali concernant l’importance d’une position assise confortable. Il se réfère au Lotus comme étant l’une des 11 postures essentielles (qui comprennent également Virasana – le Héros, et Dandasana – le Bâton, facilitant la méditation et le pranayama.

Le Lotus refait surface dans la Hatha Yoga Pradipika, traité sur le yoga postural écrit au XVe siècle. L’ouvrage le décrit comme le « destructeur des maux » et dresse la liste des mille et un bienfaits physiques et énergétiques qu’il procure. Selon la Pradipika, le corps est « verrouillé » de telle manière que plusieurs de ses parties appuient, dans la posture du Lotus, sur les points d’acupuncture de l’estomac, de la vésicule biliaire, de la rate, des reins et du foie. Ce qui aurait une influence sur les structures métabolique et cérébrale et contribuerait à l’équilibre du système dans son ensemble.

La Gheranda Samhita et la Shiva Samhita, les deux textes qui forment un triptyque avec la Pradipika, citent eux aussi le Lotus, en des termes pour le moins suffisants, le considérant comme une posture à maîtriser en vue de la pratique du pranayama. (À eux trois, ces ouvrages sont les plus anciens textes connus traitant du hatha yoga classique.) Comme l’expose la Shiva Samhita : « Lorsque le yogi assis dans la posture du Lotus quitte le sol et se meut adroitement dans les airs, il doit savoir qu’il a acquis la maîtrise du souffle vital qui détruit les ténèbres du monde. » Les yogis contemporains continuent de pratiquer le Lotus pour ses nombreuses vertus tant physiques qu’énergétiques. La posture permettrait en effet d’améliorer la circulation dans la colonne lombaire, nourrirait et tonifierait les organes abdominaux, renforcerait les chevilles et les jambes, et assouplirait les hanches. Elle aurait également de puissantes qualités énergétiques d’ancrage du corps et d’expansion de la conscience.

Dossier complet à retrouver dans votre Yoga Journal Hors série N°5 ici en version numérique : https://www.boutiqueyogi.com/accueil/510-yoga-journal-hors-serie-n5-version-digitale.html

 

Ou en version papier : https://www.boutiqueyogi.com/magazines/509-yoga-journal-hors-serie-n5.html

 

Très belle journée, Namasté

Laisser un Commentaire