fbpx

Surya Namaskar : laissez entrer le soleil

Par Boris Tatzky,

S’incliner face à la lumière du soleil, lui rendre hommage. Quel meilleur et plus gracieux moyen de réchauffer son corps qu’en faisant de cet enchaînement un véritable rituel ? Retour sur ses origines et sa pratique contemporaine.

 

SURYA NAMASKAR

Cela est la Lumière du soleil que nous choisissons

Nous méditons sur cette splendide divine Lumière,

Puisse notre méditation éclairer notre conscience.

Gayatri Mantra, Rig véda, III-62-10

 

Un acte sacramentaire

La plus célèbre de toutes les séries de mouvements, utilisée dans la majorité des écoles de yoga, est sans nul doute la Salutation au soleil (Surya namaskar : Sûrya, le dieu du soleil des Vedas ; Nam, s’incliner ; Kar, l’action). Cette notoriété prend sa source dans plusieurs causes : le salut à la Lumière est le plus ancien et le plus universel des actes rituels ouvrant à la dimension du sacré.

Dans la plupart des traditions, il existe le besoin physique et spirituel pour l’être humain de saluer au matin le retour du soleil qui dissipe la pesanteur des ténèbres. Sa lumière resplendit de beauté, de chaleur, rassure et apporte l’énergie magnifiant la vie.

Dans cette perspective, nous trouvons dans la tradition védique et brahmanique, le rite quotidien ancestral de l’Agni Hotra (offrande au feu sacrificiel) attesté depuis le IIe siècle avant notre ère. Il comporte, chaque matin, une dédicace au soleil et la récitation de la Gayatri mantra (invocation de la lumière). Cet acte sacramentaire est encore fortement pratiqué de nos jours.

Pour les yogis, qui ont transposé ce rituel du salut dans un enchaînement de postures plus ou moins liées au Hatha yoga, le Surya namaskar constitue un hommage à la Lumière effectué par le corps, le souffle et le mental. Cette salutation est également une excellente préparation du corps et de l’esprit en vue des diverses pratiques du Hatha Raja Yoga. Traditionnellement, elle se réalise par répétition de douze enchaînements (12, 24, 36, etc.). Elle peut également constituer une forme de pratique complète qui pourra être suivie par une méditation sur la Lumière.

 

Bonne santé physique et ouverture spirituelle

Bien que très célèbre, la Salutation au soleil ne figure dans aucun texte classique de référence.

Ainsi, son origine en tant qu’enchaînement de mouvements demeure actuellement imprécise. Des recherches universitaires sont en cours à ce sujet1. Chaque école, ou presque, a pu de la sorte, adapter cette série rituelle selon son inclination. Ce qui fait dire qu’il y a autant de variantes de la Salutation au soleil que d’écoles de yoga. On peut donc considérer qu’elles sont toutes valables. L’essentiel étant qu’elles soient sérieusement expérimentées et vérifiées sur tous les plans (physiologique, respiratoire, sens de la pratique, etc.) avant d’être proposées aux élèves.

Il existe plusieurs niveaux de pratique qui débutent souvent avec la recherche d’une précision et d’une adaptation gestuelle. Ils se poursuivent en ajoutant l’accompagnement du souffle. Cette pratique peut ensuite se développer en plaçant des mudras et des bandhas (sceaux et fixations des énergies) et enfin en y adjoignant plus de sens par l’intégration de mantras, d’hommage à la lumière et de visualisations, prenant éventuellement en compte les chakras (centres d’énergie). La Salutation peut ainsi répondre à plusieurs motivations, par exemple à une recherche d’entretien d’une bonne santé physique ou bien à une ouverture spirituelle à la Source de la vie ou encore à une combinaison de ces deux objectifs.

 

Retrouvez l’article complet pour laisser entrer le soleil dans votre vie, dans votre Yoga Journal n°16 disponible en version papier ou digitale.

© Toutes copies et reproductions interdites, contenu édité et publié par YJ France Media.

Laisser un Commentaire