fbpx

Yoga et féminisme

Il y a dix ans, le yoga transformait ma vie en profondeur. Aujourd’hui, le féminisme crée les mêmes sensations en moi. Et si le yoga se mettait au service des femmes ? Par Cécile Doherty-Bigara

 

Invariablement, la question sui- vante m’est posée : « Pourquoi compte-t-on une majorité de femmes aux cours de yoga ? » Ma réponse varie au cours des années: « C’est étonnant car, au départ, c’était une pratique réservée aux hommes » ou « Parce que les femmes sont peut-être plus attirées par la spiritualité » ou encore « Parce que certains hommes se sentent intimidés par l’aspect émotionnel de la pratique ou les postures qui demandent de la souplesse».
Aujourd’hui, j’écoutais un épisode de l’émission Un podcast à soi (diffusé sur Arte Radio) et j’ai entendu une nouvelle explication. Plus systémique, plus sociale, plus politique. Une femme dit: «Cette double journée nous tue. On nous a dit que maintenant les femmes avaient la chance de pouvoir avoir un emploi, que c’était par cette voie que passait leur émancipation, mais on ne nous a pas aidées à partager le reste. On se retrouve à reproduire les tâches domestiques que faisaient nos grand-mères et nos mères, en plus de notre journée de travail salarié. Notre vie est impossible. Alors, du coup, on essaye plein de trucs, on fait du yoga, on va chez le psy, pour nous aider à vivre avec ça, alors que ce ça n’est pas normal.» Une brique m’est tombée sur la tête. Peut-être y a-t-il plus de femmes qui pratiquent le yoga car elles ont en éprouvent davantage le besoin!

Il y a près de dix ans, j’ai franchi la porte de mon premier cours de yoga, dans une salle logée au fond d’une petite cour toulousaine et ma vie a été transformée. À présent, mon renouveau vient de mes lectures féministes, des articles du Monde Diplomatique, des études sociologiques sur la génération des Millennials (celle des enfants nés entre 1980 et 2000), autrement connue comme la génération du burn-out tant ils sont hyperconnectés et pressés de toutes parts dans le monde du travail. Nous avons le yoga, la sophrologie et la méditation pour apaiser les maux de notre siècle, mais pourquoi ne pas remonter à la racine: pourquoi nous retrouvons-nous dans cette situation ?

 

Pour lire la suite, découvrez nos offres

A partir de 3,90€ par mois, sans engagement !

Laisser un Commentaire